La fin d’année rime souvent avec Noël, fêtes, grosses bouffes, journées sombres, picole et consommation. Consommation pour acheter des cadeaux pour tous les membres de la famille et les amis, consommation pour acheter le foie gras, le saumon, les escargots et j’en passe. Et cette année, je n’ai vraiment pas envie de cela. Donc quand un membre du groupe Leman Trail poste sur Facebook une annonce comme quoi il va passer 4 jours au Tessin pour courir à travers les montagnes, je m’emballe et n’hésite pas à abandonner mes parents et le réveillon du 24 en famille pour partir avec un "inconnu". Oui j’ai un gros côté égoïste que j’assume plus ou moins.

Vendredi 21 Décembre
Dernier jour de boulot après une soirée de boite bien arrosée au MAD à Lausanne, personne n’est très motivé pour travailler. Je pars assez tot dans l’après-midi, prépare mes affaires et quitte Thonon vers 18h. Je roule avec ma playlist Spotify relié à ma cassette-poste radio et les kilomètres défilent rapidement jusqu’à Chamonix, malgré la pluie. Il y a un peu de bouchons à l’entrée du tunnel du Mont-Blanc, mais je prends mon mal en patience, malgré la fatigue qui commence à se pointer. Je roule et traverse l’Italie jusqu’à Milan puis remonte jusqu’au lac de Côme. Je décide de m’arrêter sur les hauteurs du lac pour passer la nuit dans ma Polo aménagée. Je trouve une place de parking surplombant le lac, la partie visible a une forme de coeur et c'est trop beau ! Il est 23h30, je m’effondre sous les couvertures. 

Le lac de Côme en forme de coeur

Samedi 22 Décembre
Je me réveille un peu avant 5h du matin, déjeune 2 barres fourrées au chocolat puis reprends la route pour aller jusqu’à Lugano et la petite ville de Tesserete où j’ai loué une chambre dans le Bed & Breakfast Ca San Matteo. J’y entre grace au code envoyé par SMS et prends possession de ma chambre, la Monte Boglia. Sobre mais jolie et fonctionnelle, je retrouve donc mon partenaire pour ces 3 prochains jours : Ptit Philou. On discute un peu, on se retire chacun dans sa chambre pour se préparer pour la première étape de ce séjour trail. Je déjeune une belle tartine de purée de 4 noix, m’habille assez chaudement et on est parti. On croise une employée du Bed&Breakfast qui discute un peu avec nous et qui nous prend un peu pour des fous, et c’est parti.

On monte sur les hauteurs de Tesserete en abandonnant les dernières habitations et en montant dans la forêt de hêtres pour commencer puis encerclés de bouleaux de tous les cotés. Le sol est tapissé d’une petite couverture de neige qui nous prouve qu’on est bien en hiver et le soleil commence à amener quelques lumières, mais il se cache encore un peu, un peu feignant, il prend son temps pour se lever. On croise un troupeau de biquettes et on atteint alors la première étape du jour : la Motto della Croce après 6,5km, 900m+ et 1h30 de balade. Il y a une jolie croix dressée qui surplombe toute la vallée de Lugano, c’est magnifique. Devant nous se dresse le monte Bar, notre objectif du jour, et sur la gauche, surplombant une autre vallée, le Mont Tamaro et sa crête qui nous nargue et qui sera l’objet d’une de nos prochaines balades. Le soleil est bien là maintenant, accompagné du vent.

premier objectif : Motto della croce  Petite cabane solitaire sur la route du Motto della Croce

La biquette nous nargue

Beau paysage tessinois

Motto della Croce

On continue notre ascension jusqu’au Caval Drossa à 1600m. Pff c’est dur, on sent que la nuit fut brève et que j’ai accumulé de la fatigue ces dernières semaines. Mais que ça fait du bien d’être au bon air pur dans la montagne, avec ce soleil resplendissant et cette vue (au lieu de trainer dans les magasins pour essayer de dénicher des cadeaux un peu originaux et plaisants). On redescend un peu pour attaquer la dernière montée sèche jusqu’en haut du Monte Bar. La neige est de plus en plus présente au sol, une dizaine de centimètres qui alourdit les pas. Philou est devant, à son rythme, moi au mien ! Et on atteint le sommet, après un peu plus de 2h de balade et quasi 10km. Le vent souffle de plus en plus fort, et malgré le soleil, ça pèle.

Into the wild Joli Monte Tamaro

 le chemin qui mène au Gazzirola

Sur la route du Monte Bar Au Monte Bar

De l'autre coté de la vallée

On s’y attarde pas trop et on redescend doucement jusqu’à la Cima Moncucco. Il y a environ 10cm de neige au sol, juste de quoi rendre le terrain glissant, mais pas assez pour se laisser aller sans crainte à la mode “Visiteurs”. On avance donc vraiment doucement sur ces crêtes. Mais le paysage est magnifique. A droite, face au soleil, on a la vue sur la vallée de Lugano et sur notre terrain de jeu de Demain près des Denti della Vecchia. Devant nous se dresse le Camoghè, et le Gazzirola que l’on ne va pas pouvoir atteindre à cause de cette neige qui nous ralentit (et de ma forme très passable, et du peu de temps de jour qu’il nous reste). Sur la gauche, une belle vallée et des montagnes dont je ne connais pas le nom, sans plus finir. Waouh. Arrivés à la Cima Monccuco, on fait un point sur la forme et les objectifs.

Sur les traces du Scenic Trail 

Sur ma route...

Philou file vers le Gazzirola

On a déjà fait 12km, il en faudra au moins autant pour rentrer. Il est déjà 12h. Ce n’est pas vraiment raisonnable de s’emballer de d’essayer d’atteindre le Gazzirola pour crapahuter sur la crête et nous éloigner vraiment trop de notre point de départ. On décide donc de rester raisonnable et de rentrer à Tesserete par le petit chemin parallèle à celui qu’on a pris sur la crête. Un petit chemin sur lequel on peut (enfin) courir, juste parsemé d’une légère couche de neige. Le soleil tape, on est à l’abri du vent, je suis en tee-shirt, vive le climat du Tessin. On arrive à la Cappana Monte Bar, jolie cabane, remplie de gens, avec de belles baies vitrées sur la vallée. Ca donnerait presque envie de s’y arrêter boire un petit chocolat chaud.

Piandanazzo Jeu de lumière sur la cabane

Regarde en arrière... Campoghè et Gazzirola 

 A la Capanna Monte Bar

Mais non, on continue notre route et notre descente pour rejoindre le village de Bidogno, puis Roveredo avant de retrouver Tesserete et notre bon B&B. 26km, 1650m+ après 5h45 de balade. On a bien mérité un petit paquet de gateau et un bon sauna. On se retire un peu chacun dans notre chambre pour savourer la bonne douche chaude et on se retrouve au sauna en fin d’après-midi, après avoir analyser la carte pour voir le parcours parcouru et de planifier celui qu’on fera demain. On passe aussi faire un petit tour à la Coop pour acheter de quoi se sustenter un peu. Repas servi à 19h, je m’effondre à 20h dans ce lit bien douillet, après une bonne journée remplie de ce que j’aime : arpenter la nature, les montagnes que je ne connais pas, les belles forêts de bouleau, les sommets enneigés mais pas trop. Rentrer au chaud, avoir une douche bouillante, un sauna exfoliant, et un repas simple.

  Petits moutons de Noël

Joli village pittoresque : Bidogno 

 

Lien Garmin: https://connect.garmin.com/modern/activity/3240285762

Relive: https://www.relive.cc/view/2029798927

 

Tessin_1_topo Tessin_1_parcours