Encore une journée de transfert qui nous attend, et pas des moindres. Réveil matinal pour choper les premiers bacs à Bekopaka pour traverser la rivière avant que tous les 4x4 des touristes arrivent. On gère le réveil et le petit dej', je me goinfre du bon pain de l'hôtel, et on part à 6h30 pétante. On a un petit soucis avec un des 4x4 qui tombe en panne, mais il ne portait que les bagages donc rien de très grave, il nous rattrapera plus tard. On rejoint Belo-Sur-Mer après 100km de piste (=4h de route) et on s'arrête dans un resto pour manger nos petites barquettes de volaille avec du riz. Il fait super chaud, on sort quand même pour chercher des beignets de banane pour le dessert. On reprend la route jusqu'au débarcadère où on recroise la petite Maria et sa jolie bouille. Et on reprend un gros bac pour une petite descente de 30 minutes sur la Tsirihibine jusqu'au village du dernier bivouac. À partir de là, on a encore 2-3 heures de camion pour arriver au relai de Kirindy, sur la route de Morondava.

Les camions-brousse à Mada !

 

Maria et sa bouille d'amour On s'étire en toutes circonstances

On est accueilli avec un bon petit cocktail et des cacahuètes made in Mada, elles sont trop bonnes. L'hôtel a été construit juste à côté du village pour permettre aux habitants d'être employés. Ça fait une sensation bizarre de boire des cocktails ou de se baigner dans une piscine alors qu'eux n'ont surement pas l'eau courante. On ressent un certain malaise même si, au final, ça les aide quand même cet hôtel. On profite des derniers rayons de soleil pour aller voir le baobab sacré, il est immense, il faut 14 personnes qui se tiennent les mains pour pouvoir en faire le tour ! Puis on se balade dans le village et aux alentours, en admirant le coucher de soleil sur les baobabs, c'est superbe. La nuit est tombée, on se prend une bonne petite douche et on va boire un verre tous ensemble à l'hôtel, un petit cocktail pas méga-top comparé à celui d'hier à la banane mais qui fait du bien quand même. Gérard et Stéphane nous font le briefing pour demain et on se met à table, pour manger du bon zébu accompagné de bonnes patates, spaghettis et légumes, pour finir avec une salade de fruits. On est assez crevé, on va direct se coucher après le repas.

DSC01358

IMG_5399

IMG_5434 DSC01377

 

Mardi 13 juin

Dernière étape du Trail de l'île Rouge et pas des moindres, la plus spectaculaire, touristiquement parlant : au programme 24km relativement plats, avec les premiers kilomètres le long de la fameuse allée des baobabs, pour finir sur une belle plage du canal du Mozambique, ça promet de beaux paysages inoubliables. Tout ça a un prix : un réveil à 5h20, un bon petit dej' avec une crêpe, du bon pain et du miel, et c'est parti pour 1h30 de camion pour rejoindre l'allée des baobabs, c'est top pour la digestion et l'envie de pipi après le thé ! L'allée est magnifique, avec tous ces baobabs géants. On traine un peu le temps que l'organisation mette les pancartes Trail de l'île Rouge, on fait des pauses pipi, des pauses photos, on prend la photo de groupe officielle pour la dernière étape. Le départ des marcheurs est donné puis c'est à nous les coureurs de s'élancer. On commence tous groupés sur les 4km de l'allée des baobabs à part les premiers qui jouent encore la compèt et qui vont faire péter le chrono sur cette étape plate. Pour moi le crédo c'est de profiter de cette étape. Donc on part doucement, on continue tranquille et on finit à l'aise, avec un petit rythme de 10km/h tout le long. Nata et moi on lache les autres à partir de la bifurcation sur une piste de terre rouge pendant 3km avant d'arriver au baobab amoureux.

IMG_5443 IMG_5444

 

dernière photo un départ grandiose sur l'allée des baobabs

IMG_5447
DSC01431

On prend un peu la pause, et les photos et on repart, toujours sur le même tempo, jusqu'au premier ravito à 11km à Mangily. On boit et on mange un peu et c'est reparti, dans le sable, on a l'impression de pas avancer ! Juste après Mangily, changement de décors, les baobabs et la terre rouge disparaissent pour laisser place aux dunes de sable blanc, ça fait un choc, et c'est superbe. On est dans la brousse et on longe une rivière ou une mangrove. On doit faire quelques pauses natures, les estomacs commencent à être maltraités par le régime malgache ! J'aperçois même un petit serpent. Chantal nous rattrape pendant le petit coup de cul sableux, avant de rejoindre un village et le 2ème ravito où nous attend Tiavina avec les fruits séchés, l'eau et le coca. C'est reparti, toujours dans des petits chemins de brousse, il faut faire attention au balisage et ne pas bifurquer dans un faux chemin. On continue sur notre petit rythme, on est bien, c'est beau, que demander de plus ?

On passe un village et on voit au loin l'hôtel, ça sent la fin. On le rejoint, passe devant et on continue en direction de la plage. Le soleil commence à taper et il nous reste une immense ligne droite de 1,5km avant d'atteindre la plage. On rattrape Marc qui est cuit et après des petits ponts de bois on arrive au bout de cette étape et au bout de ce Trail de l'île Rouge, en 2h43min.

DSC01498

IMG_5496

La plage est magnifique, on nous donne des petites serviettes toutes fraîches, c'est super agréable. Gérard nous récompense avec la fameuse médaille Trail de l'île Rouge, elle a triplé de volume depuis 2015, attention à la médaille de 2019 ! On boit un petit coca et on ne résiste pas longtemps à courir comme des dératés pour se jeter dans l'océan Indien. Elle est bonne, fraîche et rafraîchissante ! On ne tarde pas trop et accueille Maman qui arrive 15' après nous. On nous sert des cocktails et du crunch à volonté, la vie est belle non ? Vaness et Jezabel arrive au bout de 4h. On alterne baignade et sieste, et on mange nos petite barquettes, au menu des salades et boulettes de poisson, juste ce qu'il faut après une belle étape. On rentre à l'hôtel vers 16h00 pendant que d'autres restent pour regarder le coucher de soleil sur la plage. On prend possession de notre immense bungalow, la classe, on se pose un peu et je me prends une bonne banana colada au bar, en discutant avec les autres au bord de la piscine. On nous sert de bonnes crevettes au gingembre sur une immense table et un dessert à tomber avec une glace choco-combawa !

 IMG_5557 IMG_5555

IMG_5564

DSC_7016 DSC01549

IMG_5567 IMG_5539

IMG_5568 IMG_5571

 

Garmin : https://connect.garmin.com/modern/activity/1805504673

parcourstopo