Après 3 belles semaines passées dans l'océan Indien, je suis rentrée à Thonon dans la pluie, la grisaille et la fraîcheur ! Mais le week-end s'annonce rayonnant à condition de monter un peu et de dépasser l'épaisse masse de nuage. Je voulais me faire une bonne balade: pas trop dur mais quand même assez long (minimum 20km). Je feuillette mon bouquin de Trail et m'arrête sur la partie des balades dans les massifs d'Aravis et Bornes, je ne connais pas trop par là-bas et je repère deux parcours de 25km et choisit celui qui passe près d'un lac ! L'intitulé du jour sera donc "de Lessy à Leschaux".

En plus c'est le changement d'heure ce week-end donc pas trop besoin de se presser. Je fais une petite grasse matinée jusqu'à 7h, et je décolle en direction du Petit Bornand les Glières un peu avant 9h. Au Petit-Bornand, je tourne à gauche en direction de Cenise/Paradis, et me gare un peu apres le hameau de Puze. La route est super jolie, ça tournicote à travers les arbres qui sont de toutes les couleurs, c'est différent des plages de sable blanc, mais c'en est pas moins joli.

Avant de partir, je prends une photo des explications de la balade, je relis bien plusieurs fois le premier paragraphe, parce que les explications sont assez courtes, mais si on est attentif et qu'on lit tous les mots de la phrase, normalement on ne se perd pas. Il faut prendre le petit chemin en contre bas pour atteindre un petit ruisseau, et si on lit bien la doc, il faut TRAVERSER ce ruisseau ;-) et non le longer: je fais demi-tour quand je vois que le chemin que j'invente n'est pas vraiment un chemin (Et ça ne fait que commencer...!). Je traverse ce fameux ruisseau (sans tomber dedans) et je continue le chemin qui mène au paradis. Le chemin monte progressivement dans la forêt. On est encore dans la grisaille mais il ne fait pas vraiment froid, au contraire, je sens que la veste va plus souvent m'encombrer aujourd'hui mais je préfère ne pas prendre de risque, on est en automne, et quand je serai dans les parties ombragées, le frais se fera ressentir.

ça commence par un chemin forestier en longeant le petit ruisseau

J'atteins un croisement et les marques bleues indiquent à droite (si si je vous assure, regarder la photo !), j'y vais ça descend un peu, mais le chemin disparaît ensuite, je teste un autre chemin potentiel, toujours pas, et finalement je reviens sur mes pas et teste encore un autre chemin qui remonte et qui en rejoint un autre avec les marques bleues, ouf ! J'ai perdu au moins 5' mais le chemin est retrouvé donc c'est le principal. Je débouche ensuite sur la route et l'emprunte sur 500m avant d'atteindre le paradis.

où est le chemin menant à Paradis ? Paradis, me voilà

Tout est dit !

Et là le ciel est découvert, un beau soleil d'automne et une belle mer de nuage en dessous, il est joli ce petit coin de paradis, avec les quelques petits chalets par çi par là ! Mais je m'attarde pas, je continue le chemin en direction du lac de Lessy, sur une piste forestière pour commencer, un peu dans un sous bois puis dans les prés.

 IMG_2257 IMG_2260

Mais déja la, je sens que c'est pas un grand jour pour mes jambes, elles ont du mal ! Ça monte un peu mais rien de difficile en temps normal, mais elles refusent de courir. J'alterne donc entre marche et trot, de toute façon je suis là pour me balader, c'est pas une course, j'ai le temps donc autant en profiter, et ne pas se mettre dans le rouge pour rien. Tant pis si ça m'entraîne un peu moins que prévu. Je quitte la piste pour retrouver un chemin dans la forêt qui amène à un gros éboulis de pierre. Je le traverse prudemment, et après une dernière petite portion montante j'arrive sur une jolie crête, avec la mer de nuage dans la vallée sur la gauche et l'Aiguille Verte droit devant. Je cours encore un petit kilomètre de plat sur la crête et j'atteins le col de la Forclaz. Petit parenthèse ici, je me demande vraiment combien de "col de la Forclaz" existent en Haute-Savoie, parce que j'ai l'impression que pratiquement à chaque balade j'en passe un !!

une mer de nuage on traverse l'éboulis

direction col de la Forclaz avec le pic de Jalouvre en vue au col de la Forclazvue panoramique

Bref, je me fais plaisir en descendant de l'autre côté du col, et rejoins le lac et les chalets de Lessy. Il est pas encore midi, j'ai à peine fais un tiers de la balade mais je crois que je vais manger un petit morceau car je suis un peu au bout de mes forces ! Je me pose près du lac, mange un œuf avec un bout de pain et ça fera l'affaire pour l'instant.

Lac de Lessy les chalets de Lessy

Je repars peu après en direction du col de Sosay, avec une belle montée dans l'herbe jaunie, ça picote les cuisses, surtout que je coupe un peu à travers le chemin. Du col, j'ai une jolie vue sur le lac de Lessy d'un côté et sur le plateau de Cenise de l'autre, avec le pic de Jalouvre qui nous domine sur le coté.

direction le col de Sosay au col de Sosay

Vue sur le plateau de Cenise

Je bascule de l'autre côté, ça descend dans des pierres, c'est un peu galère, je fais attention, ensuite ça devient bien roulant et agréable à courir. Je croise pas mal de gens et d'un coup, je m'arrête pour faire une petite pause pipi, et là, un chamois passe devant moi, à une vingtaine de mètres, et il fait son p'tit bout de chemin. Pipi effectué (sans que personne me voit ;-) ), je continue en direction de Cenise mais j'ai dû rater un chemin car au lieu d'arriver au col, j'arrive près des chalets. C'est pas très grave, je suis la piste forestière et rejoins le col en passant devant des beaux chevaux.

mon p'tit chamois les chevaux

Au col, il y a une belle vue sur une autre vallée, et une pancarte qui m'indique Solaison, je suis donc ce qui semble être un chemin le long d'une clôture mais rapidement le chemin n'en est plus un... Je teste un peu, puis j'entends un groupe de gens, je leur demande mais la dame me répond à côté de la plaque, je rebrousse chemin et demande à un autre groupe qui m'indique le bon chemin, j'avais pris un peu trop à droite, en longeant la clôture. Je trouve donc la pancarte Planet, c'est bon je suis de nouveau en lice !

Vue sur la vallée, du col de Cenise on a retrouvé la Planet ! Sauvée

Le chemin descend dans un bois jusqu'à Pertuis puis permet de descendre à Solaison par deux chemins différents: le mauvais pas ou La grotte de la Glacière. Je choisis La grotte comme indiqué sur le bouquin et arrive à Solaison après 3h45 (18km). C'est un joli petit patelin accessible en voiture avec quelques bars et restaurants. Je monte au col de Solaison en 2 minutes et me pose là au soleil pour manger la deuxième partie de mon repas: du pain et une salade thon/maïs, avec des fruits secs en dessert (eh ouais c'est la diet !).

la grotte de la Glacière Solaison le repas s'impose

Puis confiante par les pancartes qui m'indiquent clairement le chemin pour les rochers de Leschaux, j'y vais gaiement. Mais rebelotte, plus de chemin, j'essaie à gauche, au milieu, à droite (peut-être pas assez à droite au vue de la carte avec le recul) mais je trouve pas, et le temps commence à passer, il est déja 14h passé et la nuit va tomber rapidement avec ce changement d'heure. Il faut ensuite retourner à Cenise par les rochers ou par un autre moyen. Au bout d'un moment je ne trouve plus de chemin possible, je décide de faire demi tour et je remonte à Cenise par le deuxième chemin possible: le mauvais pas, avec une mini portion technique sympathique. Je suis HS, fatiguée d'avoir chercher tous les chemins possibles et inimaginables sans avoir trouvé le bon, et je commence à avoir mal au genou. J'atteins la Planet, et retourne aux chalets de Cenise par un petit chemin roulant et sympa.

à Cenise

Je bois un coup à la fontaine et finis le parcours par 4km de route qui redescend jusqu'à l'endroit où j'ai garé la voiture.

Pour conclure: journée contrastée, j'étais sûrement pas assez lucide et j'ai eu du mal à trouver les bons chemins. S'ajoute à cela, des jambes fatiguées et lourdes. Mais les paysages étaient jolis avec les couleurs d'autonme, et la mer de nuages. J'ai testé un coin que je ne connaissais pas et ça permet de découvrir encore et toujours les parcours de Haute-Savoie !

on finit par de la route, mais des jolies couleurs on finit par de la route, mais des jolies couleurs

En guise de récompense, je passe chez ma tata sur la route du retour pour un petit coucou à la famille, avec une bonne part de tarte, des noix fraîches, de la compote maison avec les fameuses gaufrettes de la Paulette ;-)

lien Garmin: https://connect.garmin.com/modern/activity/1427689239