Le week-end dernier, c'était la course des Hermones, un 12km dans les bois et les villages dans un patelin proche de Thonon, Le Lyaud, avec un belle bande de copains fous (Christelle, Anthony, Sandra et ma soeur Nata). Obligation d'y participer: le cadeau de la course est un reblochon ! Je n'ai pas fais d'article car je n'ai pris aucune photo et vu que c'est quand même une petite course, il n'y a pas tant à raconter. (Petit résumé courzyvite me décrivant comme du lait sur le feu ;-) ). Toujours est-il que c'était une course bien conviviale, on s'est bien marré, et Christelle et moi faisons un podium, 6ème et 3ème respectivement! Je gagne une jolie tasse kitch (parfait pour mes thés en hiver !), un bon cadeau décathlon, et forcément une bouteille de vin et un saucisson !
Au final, un dimanche fort sympathique et je comptais me reposer côté course jusqu'au 22km de la SainteLyon le 03 décembre. Mais en regardant les prévisions météo du week-end à venir (de la pluie...) et avec la neige qui commence à s'installer un peu plus haut, je me dis que je vais être coincée ce week-end : s'il fait pas beau et qu'il y a de la neige c'est quand même pas des conditions extra pour se faire des rando-footings. Et j'avais repéré un trail en Savoie, près de Chambéry à Montagnole. Ni une ni deux, je me dis que ce trail sera ma sortie longue du week-end: un 22km avec 1000m de dénivelé. En plus on a prévu d'aller à Annecy avec Nata pour faire les boutiques, ça tombe bien, comme ça je m'inscruste chez elle le soir et je ne suis plus qu'à une bonne heure de Montagnole, tout s'arrange ! Sauf le ménage que je dois faire à l'appart et que je repousse à chaque fois (vous inquiétez pas j'ai quand même laver la cuisine samedi matin !)

Après une bonne aprèm shopping un peu perturbante tellement il y a du monde dans les magasins (on a plu trop l'habitude), vive l'esprit de consommation... (je dis ça mais je consomme énormément aussi donc je ne m'exclus pas...), on rentre au chaud chez Nata et on se fait une bonne tarte aux épinards, une petite verveine et au lit !

Tarte tatin épinards, vous connaissez?

Le matin, je pars de chez elle vers 6:30, arrive à Montagnole un peu avant 8h, retire mon dossard n°138, avec le cadeau : un verre à bière et la bière qui va avec ! (Pas cool pour ceux qui boivent pas...)
Je me change, j'hésite encore un peu entre le short et le collant mais finalement j'opte pour le corsaire. En haut je choisis tee shirt et manchons mais je pense que j'aurais supporté une couche supplémentaire. Je finis mes Salomon qui commence à être trouées de partout. Je fais l'inévitable queue pour une pause toilette, me coiffe (teste une demi-tresse épi et fin en queue de cheval) et m'échauffe un peu. Le départ est repoussé de 15" car le retrait des dossards a pris un peu de temps.

Montagnole se réveille l'air de départ

Montagnole se réveille

Départ donné donc à 9h15, on commence par un petit tour dans le village et on quitte Montagnole par des petits chemins forestiers. Les terrains tout le long sont vraiment cools, on alterne entre chemins forestiers, un peu de piste et un peu de route mais globalement c'était très agréable, en plus les montées et les descentes n'étaient pas trop techniques donc je me suis bien amusée. J'avais regardé le parcours; ça monte progressivement et doucement jusqu'au 5ème, suivi d'une mini descente pentue, puis ça remonte plus raide jusqu'à 9ème. Donc je pars tranquille, on a dit que c'était la sortie longue, mais forcément comme d'habitude je me prends à l'ambiance et regarde les filles qui sont devant ou qui me doublent. En bon diesel je les laisse passer puis les raccroche une par une. Je cours à côté d'une fille qui a le bandeau du Trail Semnoz Tour ! Puis l'abandonne et je rattrape aussi la star locale, Corail Bugnard (elle a gagné la SaintéLyon 2015), qui a du mal aujourd'hui car je pense qu'en temps normal elle me battrait largement (elle détient le record de la course en 2:03). Mais on peut pas être au top tout le temps, le plus important c'est qu'elle ne se blesse pas.

premiers kilomètres en groupe Vue sur le lac du Bourget

Je suis donc 4ème avant d'attaquer la bonne montée, et je me dis que ça devrait pas revenir derrière car je suis pas si nulle en montée ! Ça monte mais ça reste raisonnable, il y a pas mal de portions où j'aurais pu me forcer et courir plus mais c'est bien aussi de marcher ! Les paysages blanchissent au fur et à mesure et on a un beau paysage hivernal en arrivant au col du Planet.

on traverse les rivières et on monte là haut?

dans la forêt le tapis blanc commence à s'inviter

pour donner une petite couche de blanc Au ravito !

Sourire béat au col du Planet

Pas de bol je suis 70ème (Haute-Saône !) au col: le 100eme gagne le jambon ! Je prends une petite pâte de fruit, les bénévoles me disent que la 3ème est pas loin mais j'ai pas forcément envie de forcer pour la rattraper, on verra, si je suis meilleure je la rattrape sinon non, c'est simple ! La descente commence, dans la neige au début, et c'est vraiment marrant les descentes dans la neige (mais que quand tu te blesses pas) puis sur des cailloux cachés sous les feuilles (moins cool). Je rattrape finalement la 3ème mais je pense qu'elle s'est fait mal car elle va vraiment doucement en descente (encore plus que moi, et il s'est avéré qu'elle s'est fait mal à la cheville... courage!), je la double et continue sur ma lancée, j'ai la pêche, je me sens bien alors je dévalle sur les sentiers roulants, rattrape quelques mecs, mais pas trop non plus. On a une jolie vue sur la vallée de Chambéry et on retourne dans les bois. Un bon coup de cul vers le 13 et 14ème kilomètres, avec un peu de pluie pour nous raffraichir.

on retrouve les petits chemins forestiers 

Près du 15ème, il y a le second ravito, je m'arrête pas et continue, ça remonte sur la route puis dans la bouillasse !! Je regrette un peu les Saucony Xodus mais elles sont vraiment trop lourdes, j'avais envie d'être légère aujourd'hui, mais pas légère de boue ! Je patine un peu mais c'est le cas de tout le monde, et vers le 17ème, la montée est finie, il me semble que sur le parcours, il n'y a plus que de la descente. Pas de bol pour moi, mon mal de ventre est en train de se pointer. Je respire bien pour essayer de limiter la casse, je regarde la montre, encore 4km... J'espère que ça va aller, mais c'est dur au début, ça descend encore bien et c'est vraiment que dans les descentes où ça me fait mal. Ah une montée arrive, cool, je récupère un peu et prends mon mal en patience pour la fin. On retrouve le village vers le 20ème kilomètres et on se force pour sourire au gens malgré la douleur, parce que c'est comme ça, j'aime sourire quand je cours !

avec les belles couleurs automnales

et les montagnes aux alentours

Et voilà, une dernière descente et la ligne d'arrivée est là, j'arrive en 2h18', 3ème femme ! Les deux premières sont arrivées main dans la main en 2h10, donc je suis quand même loin derrière ! Mais je suis contente, une belle balade, sans me mettre dans le rouge (à part le mal de ventre à la fin) et surtout, pas de blessure ! Je suis déjà refroidi alors je passe à la voiture me rhabiller puis vais chercher la petite soupe (qui arrache un peu quand même) en guise de ravito, et je pars rapidement à la douche pour me mettre au sec et me réchauffer. Ça fait du bien, et le nouveau petit gel douche à la figue de barbarie de Terre d'Oc sent super bon ! Je retourne sur l'aire de départ, mange un petit bout de tarte aux épinards vu que je n'ai pas acheté le repas qui suit la course. Généralement c'est souvent un peu lourd et je n'ai pas spécialement faim après une course. Je me pose quand même sur les tables en sirotant un jus de pomme en attendant la remise des prix. Et le repas du jour est... salade de carotte, croziflette et gâteau au chocolat, j'ai bien fais de me pas le prendre, le nutri n'aurait pas été content ! La remise des prix est à l'heure, à 13:30, ils récompensent au scratch et par catégorie en cumulant (c'est jamais très logique de cumuler mais bon...) donc j'obtiens un joli débardeur Salomon pour la 3ème place au scratch et un bizarre sac à patates pour ma place de 3eme senior. Je regarde la fin de la remise et repars en direction de Thonon vers les 14h.

Soupe ravito et croziflette en repas

Podium

et cadeaux !

Résultats: 2016_Trail_Montagnole_Scratch_22_km

Lien Garmin : https://connect.garmin.com/modern/activity/1445887749

video Youtube 1

video Youtube 2