Bon voilà, finalement j'écris plus vite que je ne cours. Je pourrais peut-être en profiter pour corriger mes fautes d'orthographe et de grammaire, ou améliorer les tournures de phrase, mais finalement je préfère faire des petits flashbacks dans le passé et raconter les balades que j'ai faite près de chez moi en Haute Savoie !

Fin octobre, pour resituer dans le contexte, c'est une semaine après être rentrée d'un mois de vacances extraordinaires (2 semaines à Madagascar pour le Trail de l'ile Rouge, et 2 semaines de repos à Mayotte). Manque de pot, le dernier jour des vacances, je me tords très idiotement la cheville droite en descendant du bateau de papa. Je le sens direct, aie aie aie, celle la, elle va pas passer comme ça. Je mets du froid, mais au final, je récolte une bonne entorse, pratique pour les voyages en avion le lendemain !

Je rentre alors à Thonon, en mode repos car la cheville est douloureuse, je peux vraiment pas courir là. Tant pis, je vais prendre mon mal en patience, retourner au travail, aller à la piscine, et s'occuper ! Je décide de faire des balades à la place pour garder quand même la forme et pour découvrir un peu les coins près de chez moi. C'est comme ça qu'on décide de s'attaquer aux Cornettes de Bise avec un copain du bateau, Raph, qui ne prend plus le bateau mais qui reste un copain quand même !

DSC06053

Les sandwichs dans le sac, c'est parti, on décolle de l'alpage de bise (un peu après Vacheresse) vers 11h30. Au début ça monte beaucoup et il fait assez chaud finalement, je regrette de ne pas m'être mise en short. On s'arrête pour faire des pauses de temps en temps, Raph et ses pensées positives m'amuse "Waah c'est trop beau, on a quand même de la chance, regarde les jolies fleurs !". C'est quand même bien de se balader avec quelqu'un qui a autant de penser positive et s'extasie devant la beauté de la nature. Et c'est sympa de se balader avec quelqu'un tout court. C'est vrai que moi j'ai tendance à me balader en solitaire, car j'aime bien me retrouver avec moi même, aller à mon rythme, courir quand je veux, marcher quand je veux, faire des pauses ou des photos quand je veux. Mais c'est aussi sympa d'être accompagnée, c'est différent, c'est plus du partage, du papotage de tout et de rien, c'est agréable. On monte jusqu'au pas de la bosse en 40min. On fait une pause, on a une belle vue sur le massif alpin droit devant, avec le mont blanc qui joue à cache-cache avec les nuages.

au pas de la Bosse ça monte !

On continue, on monte, on se plante à un endroit, c'est bizarre, le chemin ressemble plus trop à un chemin ! on fait demi-tour et on retrouve le bon tracé. On arrive en haut des Cornettes au bout de 2h20 de marche environ. On se pose pour manger notre pique-nique. Ce qui est bien aux Cornettes c'est qu'on peut y accéder par plusieurs endroits, notamment par la Suisse, c'est par là qu'un couple de suisses arrivent, et en bon valaisans, ils sortent leur viande séchée et leur pain aux noix. On parle un peu avec eux, des sommets que l'on aperçoit, on demande si ils connaissent leur nom. Clin d'oeil aux 3 bernoises qui nous provoquent un bon fou-rire pendant la suite de la balade. Ils nous offrent leur viande séchée mais franchement elle a pas trop bon gout, désolé ! On leur dit pas bien sur, un peu de tenu ;-). mais non ça va aller, on va pas en reprendre ! 

il est beau notre chablais vue sur la dent d'oche

le Mont Blanc avec un petit chapeau de nuage le Mont Blanc joue à cache-cacheavec la vue sur le lac Léman les 3 bernoises !

Après ce petit repas, on est d'aplomb pour repartir. On attaque la descente, on y va tranquille car je sens quand même ma cheville même si je n'ai pas vraiment mal, il ne faudrait pas que je fasse un faux mouvement et que ça aggrave son état. Ca descend pas mal au début, mais ensuite le chemin est cool et semble sympa pour courir, en tout cas, ça me donne envie de courir, peut-être que je reviendrai me faire les cornettes en rando-footing un autre jour, mais la montée fait quand même bien mal ! On passe en territoire suisse, et finalement la descente est assez longue vu qu'elle est moins pentue. Mais ça passe bien, on passe un col (le col d'Ugeon je crois) et on voit de nouveau l'alpage de bise, ça y est on arrive bientot. On descend tranquille, le soleil entame sa descente, l'hiver arrive, les jours finissent assez tôt maintenant, mais ça produit de belles couleurs ! Au final, une belle balade de 4h45 en bonne compagnie, 11km et 1200m de dénivelé, et une cheville pas forcément au top de sa forme, mais pas pire qu'au début !

Merci Raph pour cette belle balade :-D

 la montagne, ça vous gagne ! dans la descente 

retour à l'alpage de bise un autre angle de vue sur les cornettes

 

Lien Garmin : Cornettes de Bise avec Raph !