Comme d'habitude, je me réveille aux aurores, à 5h30. On déjeune sur le bateau (des mueslis premier prix, ça me fait penser à Ben, je les trouve bon et les dégomme), on remballe le bivouac et on traverse la rivière pour arriver au village de Tsaraotana. Les marcheurs partent à 7h30 mais Vaness passe son tour aujourd'hui, elles a de belles ampoules et rester glander sur le chaland ne lui déplaît pas. Le départ des coureurs est donné lui à 8h00. Je suis Nata, qui suit le groupe Chantal-Marc-Philippe(le breton)-Séverine-Lionel. C'est des petits chemins un peu dans le sable, puis dans les broussailles. Je me sens ultra lourde au départ, j'ai presque du mal à les suivre, d'autant plus qu'on s'arrête devant les baobabs qui commencent à faire leur apparition, pour prendre des photos.

C'est reparti, à la queue-leu-leu Apparition des baobabs

On passe dans des villages, on croise des gens et une dame me tripote carrément les fesses et rigole. Ça m'a tellement choquée que je n'ai même pas eu le temps de réagir sur le moment et m'a bien fait rire ensuite. On se rafraîchit dans un petit coin d'eau de rizière. Je me sens un peu mieux, je passe devant pour faire le lièvre et Nata et moi décrochons le groupe petit à petit. Le parcours est quasi plat mais il y a beaucoup de racines et de branches sur le chemin, il faut faire attention à où poser les pieds, à baisser la tête ou se décaler sur le côté et à repérer les balises ! On longe toujours la rivière, avec les rizières, les genres de roseaux/bambous et les bananiers.

20170609_084618

Waouh...

On arrive au ravito du 13ème, on boit et mange un peu et le groupe nous rattrape. On repart tous ensemble, et on reprend un peu le large avant de nous faire rattraper encore à cause d'un baobab au milieu du chemin et un balisage un peu bizarre (une croix sur l'arbre qui bloque la route donc on suppose un petit chemin sur la gauche avec des rubalises mais on en trouve pas alors on coupe un peu à travers les branches). On continue et on se redétache du groupe après une petite montée. On se fait des selfies-baobabs mais c'est un peu compliqué d'avoir nos têtes et les baobabs en entier. On décide d'attendre un peu le groupe, on se dit que ça peut être cool d'arriver tous ensemble vu qu'on a couru pratiquement tout ensemble. Une dernière petite butte et on resdescend dans un village, on passe à côté d'une école (on fait coucou au passage) et des cochons, on fait gaffe aux racines qui traînent et on arrive au débarcadère du village de Berendika, tous ensemble, après 2h05 de course.

petit ravito Où est le chemin?

IMG_8046

On apprend que 3 des mecs se sont ouverts le crâne, Thierry en tombant, et Gilles et Philippe en se baissant pour éviter une rubalise et paf en relevant la tête, bravo les mecs ! Deux des bateaux sont là mais il manque celui qui a mes affaires, donc j'attends, j'attends, j'attends avant de me doucher. Je mange au ravito, il y a un peu trop de monde tout autour et je me sens un peu grognonne. En plus ça me gratte partout et je me suis fais bouffer par les moustiques en allant faire pipi ! J'ai qu'une hâte, que les affaires arrivent et prendre sommairement une douche à l'eau de la rivière. Vaness avec son côté maternel s'occupe de moi et me tient la serviette pour faire la douche. Ça va déjà mieux, je mets mon foulard sur la tête et vais me reposer sur le bateau.

arrivée ombragée

Une fois que tout le monde est arrivé et lavé, on repart en croisière et on nous sert le repas, salade composée, riz avec des patates et des haricots. On finit par la surprise de Rob : du tapioca local avec une bonne dose de lait concentré sucré, c'est pas du tout appétissant visuellement, mais relativement bon ! On est tous un peu KO et il fait vraiment trop chaud sur les transats en haut, alors je me cale sous une table en bas et je me fais un petit somme. Peu après on arrive en face de Tsimafana pour monter le bivouac. On débarque les affaires et avec Nata on va faire un tour au village. On marche dans le sable et les rizières pour l'atteindre mais au final il n'y a pas grand chose et ça pue un peu dans ce village. On rentre au camp et on se pose dans le sable, on discute, je fais un peu de yoga. Je me fais masser l'ischio par doc Thierry, puis bouquine au coin du feu avant le briefing de Gérard. On boit l'apéro accompagné de fromage local puis on attaque le repas : nouilles chinoises en entrée et pâtes au thon. On finit par une belle assiette de banane flambée. C'est la pleine lune ce soir, le ciel est magnifique ! Lionel s'amuse à faire des photos écriture dans la nuit avec un truc luminescent. On va ensuite au dodo !

 repas du midi tapioca local... pas très appétissant, et pourtant ! 3ème bivouac

yoga du soir, bonsoir !

Garmin : https://connect.garmin.com/modern/activity/1805504414

parcours topo