Cet été j’avais envie d’aller découvrir le Jura, mais comme c’est pas tout près, j’ai souvent privilégié le Chablais ! Mais ce week-end, c’était l’occasion d’aller découvrir les sommets des montagnes de ma région d'origine.


Ce que j’aime dans mon travail, ce sont aussi mes collègues. Je m’entends bien avec tous, et on passe de bons moments lors des pauses café ou le midi avec l’interminable question : "Amphi ou Banane" (les deux caféterias proches de notre bâtiment, l’Amphi étant plus tranquille et moins loin mais la bouffe n’est vraiment pas top, à part les pizzas. La Banane, c'est meilleure, mais plus loin donc difficile de faire un lunch rapide la bas. Et il y a terriblement trop d’étudiants). Bref, il y a une bonne ambiance. Donc quand Diana et Mark m’invitent à leur soirée pour fêter leurs fiançailles samedi soir à Morges, je n’hésite pas malgré la route. Et d’une pierre deux coups, étant donné que je peux dormir sur place, j’irai me faire ma petite balade jurassienne le lendemain.

Partie à 17h de Thonon, j’arrive à la soirée vers 19h, dans une petite maison au bord du lac, c’est tout mignon. On passe une bonne soirée en goûtant tous les plats que les gens ont amenés (repas canadien). Amel, ton tiramisu est un délice ! On siphonne les bières anglaises, les vins valaisans et italiens, Fred pousse la chansonnette.
   
Je me lève à 7h15, décolle à 8h pour finalement me perdre dans la ville de Thoiry et trouve au bout d’un certain temps la route montant au Tiocan, point de départ de la balade que j’avais repéré sur Randos-MontBlanc : Le Reculet et le Crêt de la Neige. En regardant mon appli ViewRanger, je rallonge un peu le parcours prévu pour avoir un plus long passage sur la crête avant d’arriver au Reculet.

 

 

Haute Chaine du Jura Le Tiocan

 

Je monte dans la forêt, ça grimpe dis donc ! Ça sent bon l’automne dans ce bois, les arbres commencent à se teindre de plusieurs couleurs. Le chemin est fait de petites caillasses, ça fera un bon entraînement descente au retour. Je double un groupe de randonneurs et atteins la bifurcation de La Croisée au bout d’un bon kilomètre, puis prends à gauche en direction du chalet du Narderans. Le paysage change un peu, les arbres laissent place aux petits buissons, ça ressemble un peu aux environ de Digne je trouve. Et les couleurs chaudes de l’automne prédominent, avec le soleil qui pointe son nez malgré une légère brume, c’est magnifique, je fais de jolies photos avec mon nouveau téléphone.

 

jolie brume sur les Alpes

petits escaliers multicolores

 

J’atteins les chalets et continue encore à gauche en laissant le Reculet sur ma droite. Je monte en direction de la crête, pour l’instant, je suis assez seule c’est agréable. J’atteins d’autres petits chalets et aperçois sur la droite toute une bande de chamois, mais je ne m’approche pas vu que je sais qu’ils sont assez craintif et de toute façon ce n’est pas mon chemin. J’admire quand même leur petite silhouettes se détacher sur les crêtes, c’est apaisant. J’atteins le haut et découvre l’autre vallée, la Franche-Comté, relativement plate comparée au côté droit avec les reliefs alpins.

 

Sur la crête jurassienne : d'un coté la Savoie

de l'autre la Franche Comté

 

Je longe la crête en suivant plus ou moins le GR, jusqu’à atteindre le Reculet. Un trailer repart dès que j’arrive et je me demande si ce n’est pas Xavier Thevenard, il ressemblait fortement et ça peut être un de ses coins de footing. Mais je n’ose pas trop l’interpeller, le temps de me poser la question, il est déjà en bas de la colline. Je ne m’attarde pas trop au sommet, et continue ma route en direction du Crêt de la Neige. Je rate le chemin principal mais me retrouve sur un autre joli petit chemin, très agréable. Je trottinouille mais le mélange vin rouge et chamallow grillés dans mon ventre ne font pas bon ménage, ça gargouille là dedans ! Je rejoins ce Crêt en douceur, et profite quelques instants d'être au sommet du Jura, avant de repartir tranquillement vers mon point de départ.

 

Le Reculet

 

 

Vers le Crêt de la Neige

 

J’attaque la descente, alterne course et marche, me retrouve au chalet de Thoiry-Devant, recroise une 3ème fois un couple de randonneurs, me pause 2’ sur un rocher qui ne demande que de s’asseoir dessus, m’extasie devant la beauté des couleurs automnales, et forcément à force de regarder en l’air, la cheville gauche décide de me faire une petite blague et de partir sur le côté, en embarquant avec elle le genou droit : à deux c’est plus marrant. Aïe, je râle encore envers mon inattention et ralentis le pas. Le genou a l’air d’aller, la cheville est douloureuse mais ça passera, ça n’arrangera pas son état par contre. Je croise de plus en plus de randonneurs, ils en chient dans la montée (faut dire, ça grimpe sacrément !), puis je retombe sur la bifurcation de La Croisée, m’insère sur les petits chemins boisés et finis mon tour après 2h20min et 13km de balade. Pour une balade post-soirée ça suffit. Je prends mon temps, mange mon petit pain sportif sur une table au soleil avec la vue sur les Alpes. Je ne vais pas non plus dormir ici, je rentre en passant par le centre ville de Genève, c’est quand même une jolie ville avec ses beaux bâtiments et le jet d’eau qui se dresse en son centre !

L'automne est là petit chemin enchanté

Lien Garmin : https://connect.garmin.com/modern/activity/1995699880

topo parcours