Pour cet été, j'ai décidé de modifier un peu ma façon d'occuper mes week-ends. Au lieu de courir sur toutes les courses qui peuvent exister et risquer de me blesser à trop me donner, je décide de participer à peu de trails et de partir à la découverte de mon département d'adoption qu'est la Haute-Savoie (depuis 6 ans déja) . Car je me rend compte que ça fait environ 2-3 ans que je me balade dans les montagnes et qu'il reste encore tellement de coins dans lesquels je n'ai jamais mis les pieds. Et de toute façon je suis à moitié en mode repos de cheville post-trail de l'île Rouge : avec pour compromis, une seule sortie course à pied-trail par semaine, des sorties vélo et baignades à volonté par ci par là et une seule course par mois.

Mon exploration commence le week-end du 24 juin, avec le lac des Chambres et de la Vogealle, sur lesquel j'ai eu le temps de faire un article. J'ai découvert les alentours de Samoëns et du cirque de Sixt-Fer à Cheval et c'est magnifique.

 

******************** Tour des Fiz ********************

Le week-end d'après, c'était un weekend en "amoureux". Pas de bol, la météo n'était pas au rendez vous, mais me connaissant, vous savez que quand j'ai prévu quelque chose, généralement je le fais. J'avais prévu une balade sur deux jours, avec nuit en bivouac, au final ça sera une balade sur deux jours avec une nuit en refuge, c'est beaucoup moins compliqué du coté de la logistique. J'observe mes 4 cartes IGN du coin et choisis finalement le tour des Fiz: 30km et 2000m, certes c'est faisable en courant en 1 jour mais ça peut aussi très bien se splitter en deux jours. On part donc le samedi en début d'après-midi de Thonon et on se gare sur le parking de Plaine-Joux pour commencer la rando autour des 16h, un tradi-choc dans la bouche. Le chemin est plat et descend jusqu'à la Charbonnière puis on attaque la belle montée jusqu'aux Chalets de Platé que l'on atteint au bout d'une heure trente de marche et 5km.

ça commence dans la forêt

 joli cairn

Attention, poules en liberté ! Les chalets de Platé

Le temps n'est pas au top, il fait gris, il y a un beau plafond nuageux, de la brume et parfois de la pluie. Ben doit me maudire intérieurement, mais c'est le prix à payer pour être avec moi. Moi je me rends compte que le moment où je suis la plus heureuse dans la semaine est pendant ma sortie montagne du week-end. C'est simple mais je ressens un bien fou, qu'il fasse beau ou qu'il pleuve ! On continue notre ascension en direction du col de la Portelette, ça monte bien contrairement à ce qu'il dit dans le bouquin, avec un bon petit coup de cul pour l'atteindre, et on commence à fatiguer. On grignote mes petits okaris avec ses fameux biscuits Captain Rondo (vive le contraste entre mes petits cookies bio fait maison et ses gros paquets de gâteaux industriels mais assez bons gustativement, j'avoue) et on redescend dans la vallée, il est 18h passé, il pleuviotte, on a froid et on est fatigués, mais on continue quelques kilomètres en descente, en alternant course avec nos gros sacs à dos, et marche. On est seul au monde on dirait, c'est agréable. On atteint finalement le refuge de Sales, dans lequel j'ai réservé deux demi pensions, à 19h. On se met au sec rapidement et on n'attend pas pour aller se manger une bonne fondue qui fait du bien, avec un gâteau à la rhubarbe pour moi et un fondant au chocolat pour monsieur. On est fatigués donc on ne tarde pas et on rejoint notre dortoir pour une bonne nuit de sommeil sous les grosses couvertures (il fait 4 degrés cette nuit). C'est romantique vous me direz hein...!

 Col de la Portelette

Seuls au monde Les chalets de Sales

la fondue qui réchauffe petite gourmandise de fin de repas

Le lendemain, on se réveille vers 6:30 et on déjeune de grosses tartines de confiture de myrtilles et des céréales. Le refuge était top, mais il manquait à mon goût un peu de produits du terroir (Mais peut-être pas évident pour eux...) Côté prix, c'est raisonnable, :80€ la demi pension pour 2. On décolle vers 8h toujours sous la brume et la bruine. La partie suivante est super sympa, il y a de belles cascades le long du chemin de cailloux roulant. On court même par accout, mais avec les sacs à dos, c'est pas ultra pratique. On traverse la rivière et on descend un peu dans un sous bois, avant de remonter sur 300m pour atteindre une plaine et retomber sur les chalets d'Anterne avec le refuge d'Alfred Willis. Il a l'air sympa aussi ce petit refuge.

 belle cascade

refuge Alfred Willis Prochaine destination ?

On rattaque une montée caillouteuse, on croise pas mal de randonneurs et de traileurs malgré la météo, et on atteint le lac d'Anterne, très brumeux, on ne voit même pas le bout du lac. On se fait un petit encas Captain Rondo - Okaris avant de repartir jusqu'au col d'Anterne. À partir du col, il ne reste plus que de la descente, assez pentue et caillouteuse au départ, puis sur de la piste à partir du moment où on quitte le sentier du GR5 end direction des Ayères et Plaine Joux. On coupe pour rejoindre les Ayères par le sentier, un petit monotrace bien pentue où je me tords un peu ma cheville gauche, pour retomber de nouveau sur la piste: environ 3-4km que l'on fait en alternant course et marche. On s'amuse bien. On arrive finalement à Plaine Joux vers 13h, après un total de 31km en 8h de randos (11.5km-1200m+-3h20 le premier jour et 20km-1050m+-4h40 le second jour). Dans mon livre il compte 5h30 pour la total en trail. (Costaud quand même non?) Bon ok on a fait plutôt rando que trail mais y'a quand même un bon écart... On est bien fatigués et on fait notre pique-nique pain-pâté à la voiture, accompagné d'un pain sportif du Fournil du Chablais et de compotes. Les choses simples sont les meilleurs après le bon air de la montagne ! Le temps de rentrer à la maison, le week-end est déjà fini.

Les chalets d'Anternes 

IMG_6141 Retour à Plaine-Joux

Salut toi !

Garmin - Tour des Fiz - 1er jour : https://connect.garmin.com/modern/activity/1830768084

Garmin - Tour des Fiz - 2ème jour : https://connect.garmin.com/modern/activity/1830768158

 
******************** Week-end de Jeûne ********************

Pour le week-end du 07 juillet, j'avais initialement prévu le triathlon de Thonon. Mais étant donné que je suis censé reposer ma cheville et qu'elle est douloureuse cette semaine, je préfère changer de programme et décide de caler mon week-end "jeûne". Pour la petite histoire, j'ai vu un nutritionniste en septembre, pour diverses raisons (je me préfère avec 3kg en moins, ça me ferait avancer plus vite, et la raison la plus évidente est que j'ai vraiment un soucis avec la bouffe, j'ai constamment faim et envie de manger et ça commence à m'énerver). Bref on a parlé pendant 2 bonnes heures et j'ai découvert pas mal de choses (est-ce qu'elles sont vraies par contre je n'en sais rien), telles que l'association curcuma-poivre qui est un bon anti-inflammatoire, que seulement une infime quantité des minéraux présents dans l'eau des bouteilles prônant leur haute minéralisation sont assimilés par l'organisme (donc qu'il vaut mieux de l'eau faiblement minéralisé), que la vitamine C ou le jeûne permet d'aider à guérir du cancer et à détoxifier l'organisme... Bref une longue discussion enrichissante qui a mené sur un plan d'alimentation complètement drastique que je n'ai pas réussi à suivre et plus de nouvelles du nutritionniste depuis... mais l'idée de faire un jeûne est resté dans ma tête, et il y a beaucoup de témoignages sur internet prônant la pratique du jeûne. Apparement le mieux c'est 5 jours mais c'est assez compliqué à caser, je ne vais pas poser des vacances pour faire un jeûne et ne je vais pas jeûner pendant les vacances !

Donc je décide de faire ça sur 3 jours, en prenant congé mon vendredi aprèm. Au final, le week-end s'est bien passé, j'étais mentalement préparée et moi qui ai faim toutes les deux heures, j'ai réussi à gérer mes envies, comme quoi c'est vraiment dans la tête... j'en ai profité pour aller à la plage, nager un peu, essayer de monter à la pointe des Follys, près de Bellevaux, en vain, j'ai quand même fait une balade de 14km. En partant du lac de Vallon, j'ai suivi les chaudrons de Bellevaux jusqu'au refuge forestier puis me suis un peu perdue sur les chemins, dans la forêt, en me faisant piquer par les taons dès que je m'arrêtais pour trouver le bon chemin et déclencher à nouveau mes allergies grâce aux hautes herbes qui m'ont laissée de beaux petits boutons rouges sur les jambes toute la journée (d'où l'intérêt des manchons que je n'avais pas mis ici). Bref la balade fait du bien quand même, un peu déçue de n'avoir pas réussi à atteindre l'objectif. Je refile à la plage après une tisane et j'assume un coup de barre en fin de journée. Le dimanche, je me lève sans aucune force mais ça tombe bien, il ne fait pas beau et j'ai prévu un grand ménage de printemps. Je range 10', me pose 5' sur le canapé, c'est un peu comme une séance de fractionné ! Au final, j'aurai réussi à ne pas manger de jeudi soir jusqu'à lundi matin, en buvant simplement des tisanes et de l'eau, ce qui est pour moi un gros exploit, principalement mental. J'ai repris en douceur l'alimentation par un jus de fruits délicieux, et des salades. Au final, sur le net, les gens disent qu'ils se sentent détoxifiés, moi j'ai pas eu trop l'impression de détox mais plutôt une impression de calme, sérénité, rien dans l'estomac, posée dans un appart bien rangé et propre, c'est agréable. Et au final, je me suis fais disputer par mon boss lundi matin, qui me dit que c'est pas du tout bon pour la santé, de n'ingérer aucun glucide active la cétose: l'utilisation les lipides pour alimenter le cerveau, ce qui est apparement toxique. Il me déconseille vivement de recommencer mes bêtises ! Donc sa réaction (mon boss est loin d'être le dernier des imbéciles, au contraire) me fait me poser des questions, il faudrait lire tous les articles scientifiques prônant le pour ou le contre du jeûne et j'avoue que je n'en ai pas la foi (je déteste lire les articles scientifiques...). Bref, ce week-end fut une belle expérience, si on m'avait dit que je réussirais à ne pas manger pendant plus de 80h, je ne l'aurai pas cru ! De là à le refaire.... je ne sais pas (Et je ne veux pas me faire virer...!).

les chaudrons de Bellevaux

le beau lac de Vallon marguerites du printemps joli coin de verdure retour au lac de Vallon

Garmin (essaie de la pointe des Follys) : https://connect.garmin.com/modern/activity/1841799814

 

******************** Annecy - Parmelan et Semnoz ********************

Après un week-end de jeûne, on reprend l'alimentation et le sport en douceur avec un petit tour de vélo (Sciez-Bons-Lyaud), tout en essayant de réduire un peu les doses et de manger plus lentement. Mais le naturel revient vite au galop et le jeudi et vendredi, je crève la dalle ! Je décide de passer le week-end à Annecy, avec Ben, et ça commence dès le vendredi soir avec les feux d'artifices sur le Paquier face au lac après une bonne glace du meilleur glacier d'Annecy. Puis pour bien commencer le week-end, on se dirige dès samedi matin du côté du Parmelan, cette grande montagne qui m'appelle à chaque fois que je descends sur Annecy. Sur mon petit bouquin, il y a le Tour du Parmelan (14km-600m) et je me dis que c'est pas mal, en envisageant de retourner courir dimanche matin pendant que monsieur fait son foot du dimanche, pour faire un week-end double sortie. On monte donc au patelin d'Aviernoz, puis la route laisse place à de la piste et comme j'ai pas un 4x4, je décide de m'arrêter sur un genre de petit parking et qu'on finisse la fin du chemin jusqu'aux chalets d'Anglettaz à pied, ce qui rallonge le tour de 4km au total. On coupe la route en passant dans les petits chemins boisés et on atteint le chalet après 20 minutes d'effort: 2km et 300m+. On peut ensuite commencer le tour prévu, en prenant la direction du Parmelan par la fontaine du Tour. Le chemin est bien roulant alors on trotte tranquillement dans les lapiaz de calcaire. Le chemin redescend dans la forêt, puis repart en faux plat montant en passant près d'une cabane de bucheron pour rejoindre le col de Pertuis, au bout de 8km et d'une heure trente d'effort. Le Parmelan me domine et on attaque la montée pour l'atteindre.

chalet de l'Anglettaz C'est parti !

maison du bucheron Parmelan, en avant !

C'est sympa, il fait beau et chaud sans que ça soit caniculaire (c'est pas souvent qu'il fait beau quand on se balade tous les deux), et on atteint un bout du sommet du Parmelan. On continue de suivre le chemin qui vallonne pour rejoindre le refuge, avec de beaux points de vue sur le bassin annécien. On se pose un petit moment en haut en admirant la vue et en mangeant mes petits okaris choco-noisette. Autant, le parcours était assez désert pendant la première partie, autant en haut du Parmelan, il y a du monde partout ! On ne s'attarde pas trop et on redescend en trottant, tout en laissant ma cheville droite au passage. Je finis la descente difficilement en boitant jusqu'à la voiture en maudissant ces chevilles pourries, pour clore ce joli tour, assez roulant de 18km, 1000m que l'on boucle en 3h30 (d'après mon bouquin, le tour se fait en 2h30...fufufu).

 

Parmelan, vue d'en haut le refuge du Parmelan Vue sur la vallée

Après cette belle balade et un petit repas, on va se baigner sur la plage d'Albigny, qui ressemble un peu aux plages du Prado au niveau du mètre carré par personne, mais ça fait du bien de glander au soleil. A 18h, on se dirige dans la vieille ville pour se faire un petit resto assez tôt pour avoir une place sur les petits balcons au bord du Thiou. Au menu, un apéro à l'amaretto, une carbonade flamande: plat typique belge bizarre et un peu fade (émincé de boeuf cuit dans la bière et pain d'épices : la bière amène un gout amer et on sent pas le pain d'épices...) pour finir avec un mi-cuit au chocolat, accompagné d'une boule de glace caramel beurre salé et d'une crème expresso pour combler ma gourmandise.

carbonade flamande mi cuit au chocolat, huumm !

Le ventre bien tendu, on décide d'aller poser la tente en haut du Semnoz pour pouvoir profiter du lever de soleil face aux montagnes le lendemain matin. Il y a des couleurs magnifiques du coucher du soleil dans la montée au Semnoz, on plante la tente à coté de la voiture car il y a beaucoup d'alpages aux alentours et pas de petits coins pour s'y cacher et c'est parti pour une nuit fraîche au son des cloches des vaches qui se baladent. Rien de mieux qu'un petit pipi au milieu de la nuit, avec vue sur les montagnes et le ciel étoilé. Je mets le réveil à 5h30 pour admirer le lever du soleil sur le Parmelan, le Mont Blanc s'est habillé d'un petit voile de nuage blanc. Il fait vraiment frais mais ça fait du bien aussi. On s'improvise un petit déjeuner tartine-miel pour moi, gateaux pour Ben et on redescend sur Annecy pour ne pas rater son créneau foot.

  le Mont Blanc et son chapeau nuageux le soleil pointe le bout de son nez et rayonne !

On savoure le petit dèj en plein air

Pour ma part, vu l'oeuf de ma cheville, j'annule la sortie au Veyrier que je voulais faire et décider de flaner pendant presque 2h sur le marché de la vieille ville que j'aime beaucoup. Je me dirige direct vers le stand de pain Bio pour acheter son délicieux pain aux noisettes, j'en prends aussi un aux noix pour le pique-nique d'à midi et il m'offre un demi au maïs. J'enchaine avec le stand de la brigade des Gourmands, pleins d'assortiments de féculents et graines, vous m'imaginez devant tout ça ! Je lui prends 2-3 assortiments et discute avec lui, enchaine sur le stand des macarons, je craque et en achète deux pour les dévorer direct (pêche et pistache, délicieux), et traine parmi tous les stands de charcuterie, fruits, fromage pour remplir le sac pour le pique-nique de midi. Je rejoins les deux frangins au foot et on se dirige vers les jardins de l'Impérial pour manger, faire la sieste et se baigner. L'après-midi se poursuit, on rentre sur Thonon tout en passant faire un coucou à ma grand-mère chez ma tante.

la brigade des Gourmands sur le marché d'Annecy

Garmin - Tour de vélo du soir : Sciez, Fessy, Lyaud : https://connect.garmin.com/modern/activity/1850643620

Garmin - Parmelan : https://connect.garmin.com/modern/activity/1858231261

 

 ******************** Triathlon Chablaisien - Tour d'Oche ********************

La semaine qui suit a encore été bien occupée puisqu'il faisait beau, lundi, c'était petit tour de vélo jusqu'à Yvoire pour se faire un pique-nique face au lac en amoureux, mardi, pique-nique avec les soeurs au Redon, mercredi, paddle avec les collègues à Lausanne, jeudi, le marché Gourmand de Ballaison en vélo. Et pour finir avec la balade du week-end, j'ai décidé de rester dans le coin, de ne pas bouger et de me perdre dans mon chablais. Je m'octroie une petite grasse matinée avec un réveil autour des 7h et me dirige vers Bernex pour me garer à la Fétuière vers 8h30. C'est parti pour la Dent d'Oche et plus si affinité, en fonction de l'envie. Je me lance un petit challenge personnel, et essaye de monter à la dent en moins d'une heure. Il y a un peu moins de 4km mais presque 1km vertical pour y l'atteindre. Après quelques étirements, je ne perds pas de temps et attaque la montée, 1er km en 12', 2ème km, 11'30, j'atteins les chalets en 24min, je suis contente, le timing est pas mal. Aucune pose, j'enchaine et commence à avoir une petite baisse de régime, j'ai du mal à garder le rythme et la pente se durcit de plus en plus. Je regarde la montre et commence à me dire que je n'y arriverai pas. Au pire, tant pis, j'essaie quand même de donner le meilleur et avance, fais une micro pause de 10 secondes avant d'attaquer la partie où il faut mettre les mains. Le chrono tourne, j'arrive au refuge au bout de 55', me dis que c'est mort et continue, je croise un petit chamois qui me dit bonjour et avance encore et encore, pour arriver finalement à la croix de la dent d'Oche en 59min. On peut dire que j'ai réussi, même si le point le plus haut est quelques dizaines de mètres après, où deux gars se tapent une petite bière. je les rejoins, admire la vue et l'effort fourni, ils me proposent une bière, je refuse, ils me proposent du rhum, j'accepte ! une petite gorgée et je repars du sommet car il y a une petite bise pas très agréable, et je n'ai amené qu'un tee-shirt. Je fais donc ma pause juste après le sommet, avec la vue sur le pic Borée, au soleil et à l'abri du vent, avec un petit okari aux noix, que j'apprécie fortement.

Vue de la Dent d'Oche Le pic de Borée

Salut toi ! La dent d'Oche du Chateau

Elle est belle ma nouvelle montre?

Je me sens bien, alors je décide d'enchainer avec le Chateau d'Oche, je trouve toujours dommage de ne pas faire le Chateau quand on fait la Dent. La descente jusqu'au col de Planchamps est vraiment galère, je me dis que je n'arriverais jamais à courir sur un terrain comme celui là, et j'admire ceux et celles qui arrivent à se lacher et dévaller les pentes. moi je fais attention, pose les fesses sur les cailloux par moment, vais vraiment doucement en essayant de prendre soin de mes chevilles. Et je bifurque pour remonter au Chateau, je jette un coup d'oeil sur la montre et me donne un deuxième objectif: en haut du Chateau en moins de 2h, il me reste environ 200m+ et 15', ça devrait le faire. Je passe entre les troupes de moutons et atteins le chateau en 1h56'. Je me pose et admire la Dent qui se dresse devant moi, la prend en photo et me remange un okari et goute le gel Mulebar au café, c'est pas mal, mais je le descends en 2-2. Il y a toujours ce petit vent, et le chrono tourne, alors je repars, croise un groupe de gens et apparement, il y a un chemin pour récupérer le col de Pavis. Je le suis, au début, puis le perds alors je coupe un peu à travers champs et herbes pour redescendre au col, je galère un peu mais c'est le prix à payer quand on trouve pas les chemins ! Je retrouve un chemin palpable et me remets à courir un peu, c'est agréable, et le lac du Darbon est vraiment magnifique, avec le petit groupe de sapins, les fleurs jaunes et violettes, mais mon téléphone n'a pas un angle assez grand, ou je n'ai pas assez de recul pour prendre tout ce que j'aimerais, c'est un peu dommage. Je continue à trotter pour redescendre aux chalets de Darbon. C'est jour de tonte aujourd'hui, le petit hameau est tout bien entretenu, c'est mignon. Je demande au mec qui tond si je peux boire l'eau de la fontaine, mais il dit que c'est l'eau du ruisseau donc c'est pas top. J'attendrais donc d'être aux chalets d'Oche pour refaire le plein, et rattaque la petite montée au col de la Case d'Oche. Je croise de jolis papillons sur le chemin, dont un qui n'est pas fugace et qui reste poser pendant toutes mes tentatives de photos, et repars gaiement.

Le lac du Darbon en descendant du Chateau La porte d'Oche Les chalets du Darbon

 joli petit papillon

Arrivée au col, j'hésite entre monter à la pointe de Pelluaz pour redescendre au Pré-richard, ou descendre directement par les chalets d'Oche. Je commence à fatiguer donc opte pour les chalets, mais juste avant d'y aller, la pancarte Aiguille du Darbon titille ma curiosité, je me demande si on peut avoir une vue d'ensemble du lac du Darbon depuis l'Aiguille, donc je prends ce chemin et remonte de 200m+ dans des hautes herbes qui irritent et qui mouillent les baskets, pour arriver finalement sur une petite butte et plus de chemin, avec la vraie aiguille juste devant, je pense. Je ne sais pas trop comment (ou si) on peut l'atteindre. Je fatigue et redescends, tout en me tordant la cheville gauche cette fois, et même deux fois de suite. Aie... ça lance, mais ça a l'air d'aller. Mais ça va pas aider à la remettre d'aplomb. Je retombe sur le col de la case, redescends au lac de la case en trottant/boitant, je ne me rappelais plus que ce petit chemin était vraiment magnifique, avec l'allée de fleurs violettes sur les cotés. Et j'atterris rapidement aux chalets d'Oche, où je refais le plein d'eau et repars pour la Fetuière avec un petit challenge, finir le tour aux alentours des 4h. Chose promise chose due, je finalise ce beau tour après 4h d'effort, 18km et 1800m+.

Panorama d'Oche

Lac de la Case et Chateau d'Oche

J'en profite pour manger mon petit repas de blé/ananas acheté au marché d'Annecy dimanche et enchaine direct sur 2-3 courses dans la zone commerciale, tant que la voiture est sortie, car je sais qu'une fois rentrée dans le garage, j'ai de plus en plus de mal de m'en servir pour aller faire des courses à moins de 10km. Je décide aussi de m'inscrire à la traversée Rives Ripaille, vu l'état de ma cheville et le Montreux Trail Festival prévu le week-end prochain, il vaut mieux ne plus trop courir d'ici là. J'hésite entre le 3000m et le 1500m mais vu que je boycotte MacDo (sponsor officiel du 3000), je m'alignerai sur le 1500m, c'est déja pas mal pour une première.

Donc après de bonnes tomates et courgettes farcies suivi d'ananas avec boules de glaces et chocolat fondu dimanche soir et une mauvaise nuit de sommeil, je m'octroie un petit déjeuner avec le pain viennois aux pépites de chocolat de la boulangerie/chocolaterie Maison Cabiati (il est délicieux, un max de chocolat !). Et je descends à la piscine de Thonon pour me préparer et faire ces 1500m. Hum hier elle m'avait dit qu'il n'y aurait pas de vagues, bah elle voulait peut-être simplement que je me noie ;-). Le lac est quand même un peu agité, même si ça pourrait être encore pire. De toute façon, je suis là, je suis venue nager donc je me pose pas de questions, me mets en maillot de bain, on se regroupe pour le briefing et à 9h30, c'est parti pour 1500m dans les vagues. Je pars tranquille en brasse pour m'échauffer pendant 2min puis attaque le crawl. Je me prends quand même pas mal de vagues dans la figure et j'ai du mal à voir où sont les bouées. J'ouvre la bouche au mauvais moment et paf, j'avale une bonne gorgée d'eau. En mode sur le dos, dos aux vagues le temps de récupérer mon souffle, bloqué par l'eau et c'est reparti. Allé, de toute façon, pas question d'abandonner. Mais pas question de se noyer non plus. Plus je vais boire la tasse, plus ça sera dur, alors il suffit de ne pas boire la tasse, d'appuyer plus sur les bras pour sortir la tête hors des vagues et de continuer. J'ai l'impression de mettre une éternité pour atteindre la première bouée, en plus j'ai réglé ma montre pour qu'elle vibre toutes les deux minutes quand je nage, ça me permet de me repérer, mais j'ai l'impression qu'elle n'arrête pas. J'atteins enfin cette première bouée et mon coté diesel prend le dessus, je continue et atteins la seconde bouée où il faut faire demi tour sans trouver le temps long. Puis, en tenant compte des conseils, je fais attention de ne pas me mettre trop près du bord car les vagues sont plus grosses et avance tranquillement vers la 3ème bouée, en rattrapant des gens, ça me motive encore plus. Je rebois un peu la tasse mais je continue, et finalement je passe le plongeoir et l'arrivée est déja là. Finalement c'est passé vite. Je boucle les 1500m en 34', j'avoue c'est assez nul, mais vu l'état du lac, je suis simplement contente d'avoir fini, même si au départ je voulais faire moins de 30'. Au final, un petite douche chaude et un bon ravito, je fais ma BA en achetant une part de gateau au chocolat trop bon aux femmes du CNT et ne m'attarde pas trop, rentre à la maison, et me concocte une généreuse omelette aux courgettes et comté !

Première course de natation !

Le week-end est presque fini mais ça fait 3h que je traine dans mon appart et il me manque encore un petit quelque chose, alors je décide d'aller faire un petit tour de vélo, du coté du pays de Gavot, sans forcément remonter à Féternes et Vinzier (tour que j'ai déja fais pas mal de fois ces derniers temps), alors je vais jusqu'à Neuvecelle, remonte la route de Thollon et repique vers Saint-Paul : 37km et 800m+, juste ce qu'il faut pour se défouler et se vider la tête des pensées sombres de la nuit dernière, faire le point sur la vie, tout simplement.

Allé, le ridicule ne tue pas... Petit cliché de l'arrivée de la traversée Rives-Ripaille :

tête de gland et air ravi, quitte à avoir l'air con, au moins je suis heureuse :-D

Rives-Ripaille photos finish !

Garmin : marché gourmand de Ballaison : https://connect.garmin.com/modern/activity/1866320888

Garmin : Tour d'Oche : https://connect.garmin.com/modern/activity/1869211084

Garmin : Traversée Rives-Ripaille : https://connect.garmin.com/modern/activity/1870847707

Garmin : Vélo en pays de Gavot : https://connect.garmin.com/modern/activity/1871983724