Après le trail des glaisins sur lequel je suis un peu resté sur ma faim au niveau des sensations (pas de jambes, dur dur), je décide de m'inscrire aux foulées de gruffy la semaine d'après, mais de le faire en balade, juste dans le but de faire une belle sortie longue. En plus sur leur site internet, ils le vendent bien, de beaux paysages, un joli ruisseau. Le parcours me plait aussi, 5km de roulant pour s'échauffer, deux belles bosses et un finish plein de relance le long du Chéran.
Le samedi soir, j'ai une soirée gonzesse de prévu mais je n'ai pas envie de me priver d'une belle sortie pour les copines. De même que je ne vais pas me priver des copines pour une simple course. Raison de plus pour faire la course en mode tranquille pour ne pas se blesser bêtement.

Je pars en milieu d'aprèm samedi et direction Ugine, un bled paumé près d'Alberville où ma copine Cha a décidé de s'installer, dans une jolie petite maison, super décorée comme d'hab chez Cha ! On papote entre filles, on boit quelques bières et verres de vin rouge, on se fait un bon barbeuk et étant donné qu'elle n'a pas prévu de dessert (ooh) je m'attelle à faire des cookies à 22:30, sans levure et en replaçant le lait par un yaourt à la vanille ! On passe une bonne petite soirée et je les abandonne (comme d'hab, elles couchent mamie Lou), à 00h30. Le matelas se dégonfle petit à petit, il est temps de se lever, autour des 6h. J'essaie de ne pas trop faire de bruits, déjeune, range mes affaires et c'est parti pour Gruffy.

des copines + un barbeuk = une soirée bien réussie la belle flambée

Je suis seule sur la route c'est cool, je passe le col de Leschaux et arrive dans le petit patelin de Gruffy. Ils ont prévu des parkings, à 300m de l'aire de départ, c'est cool. Je me gare tranquille et vais retirer mon dossard. C'est bizarre, l'endroit où ils ont décidé de poser l'aire de départ, un peu nulle par en dessous du village, aucune maison en dur pour l'organisation, heureusement qu'il fait super beau mais je me demande comment ça se passe les années où il pleut ! 4 toilettes sèches sont posées au milieu, 2-3 tentes pour les dossards et les chiropraticiens pour après la course. C'est sommaire mais efficace, tant qu'il fait beau ! Je retourne à la voiture me préparer. Le soleil est encore caché par le Semnoz et comme je suis un peu malade, je ne me découvre pas tout de suite. J'ai prévu de courir en short et tee-shirt vu qu'ils annoncent des températures élevées quand le soleil se pointera. Je refais un aller-retour au départ pour aller aux toilettes mais il y a déjà une énorme queue, je décide de trouver un petit coin nature à la place. Le soleil arrive, je quitte le survèt et m'échauffe doucement en allant au départ. Ils m'annoncent encore comme outsider, j'aime pas trop car j'ai vraiment prévu de la faire cool aujourd'hui alors ça met la pression. Je discute avec un mec dans la file, il a noté les différentes étapes de la course sur un bout de papier, il me dit qu'il était juste derrière moi aux glaisins, on verra aujourd'hui ce qu'il en est ! Je vois aussi une petite jeune, tout habillée en Salomon, je regarde ses mollets, je regarde mes mollets, ses mollets, mes mollets... ah oui tu m'étonnes qu'elle galope, elle est toute fine ! D'ailleurs elle arriveras 1ère, et elle a à peine 18 piges, ça promet !

l'aire de départ

le parcours

Le compte à rebours est donné et c'est parti pour 5km roulant dans des petits chemins, variant routes, herbes ou chemins, avec des petites montées et petites descentes. Je pars tranquille comme j'ai dis, et me fais beaucoup doubler sur les 3 premiers kilomètres, notamment par le mec des glaisins. Je ne compte même pas le nombre de filles devant moi. Je tourne les premiers kilomètres autour des 5:30, c'est bien, c'est ce qu'il faut pour ne pas se cramer. Et ça va mes jambes ont l'air en forme aujourd'hui, c'est cool. À partir du 5ème kilomètre (qui arrive super vite), on attaque la premiere montée de la course, jusqu'au 8,5km. Ça commence par une belle montée sur route, où je me sens super bien donc je trottine en rattrapant ceux qui marchent, dont une fille. Puis ça alterne un peu entre portions plates ou légèrement montantes et petits coups de cul. J'essaie de trottiner un maximum tant que mes jambes sont d'accord, ça fait partie de l'entraînement du jour ! On arrive à la fin de cette première montée, je ne suis même pas fatiguée et j'attaque tranquillement la descente qui suit. Je décide de prendre l'option 0 risque et descend pèpère, en essayant de me détendre et de faire les exercices pour ne pas avoir mal au ventre. La fille me redouble forcément à fond la caisse dans cette descente. Apparement je suis 8ème, et je trouve que c'est raisonnable pour un entraînement. Si j'arrive rester dans le top 10, je suis satisfaite. La première descente se termine et on entend le speaker, on est pas très loin du départ, et on rejoint un petit village, où il y a le premier ravito. Je ne m'arrête pas, j'ai pas faim et j'ai encore de l'eau. Le chemin est plat puis se remet à monter légèrement avant de rattaquer la deuxième bosse de la course : 500m de dénivelé du 12ème au 14ème. Ça monte pas mal, ça tire forcément dans les jambes et les fesses mais ça va, je garde un bon rythme de croisière et double quelques personnes, beaucoup de ceux qui m'ont doublé dans la descente ! J'aperçois la fille devant et la recolle peu à peu mais la fin de la montée arrive déjà !

première montée sur le bitume

et ça continue dans la forêt

Et la méga-descente bien pentue arrive. On est dans la forêt, le chemin est de la terre sèche avec quelques feuilles et des cailloux, en soi pas si dangereux, mais la pente est élevée. J'y vais tout tranquillou encore une fois, je sens que j'en gêne derrière mais s'ils ne sont pas contents, ils avaient qu'à aller plus vite en montée ! Je fais mon petit bonhomme de chemin et finalement on arrive doucement vers la fin de la descente, on rejoint le bitume, j'allonge la foulée, je dévalle et redouble 4-5 mecs !

Ca m'a fait rire ça ! 

On arrive au pont de l'Abîme, c'est super beau, je prends une petite photo et m'arrête un petit coup au ravito du pont. Je vois la fille qui était devant, lui dis que je l'ai rattrapé alors que je pensais qu'elle était bien devant, mais elle s'est fait mal au genou dans la descente et pense qu'elle va abandonner là. La pauvre, le plus beau du parcours va arriver, j'espère que c'est pas trop grave. On descend un petit chemin pour arriver au bord du Chéran, que l'on va longer pendant près de 6km, sur un chemin normal au début avec un joli petit coup de cul, puis sur des monotraces pendant les 5 derniers kilomètres. Je me sens trop bien et décide donc de passer la seconde et de profiter ! Et de faire gaffe à pas tomber non plus...! Je remonte pas mal de mecs (eh oui, vous êtes parti trop vite !). On croise des promeneurs qui nous encouragent, des gens qui ramassent des trucs, je leur demande si c'est du cresson (bah oui ça sent le cresson) mais le monsieur me répond : "Mais non, c'est... de l'ail des ours !" Ah ! Je repars et galope au bord du Chéran, je me sens bien, j'ai rien mangé de la course mais j'en ressens pas le besoin, j'ai l'impression que tout le monde se traine et que je vais à fond, c'est grisant ! Je rattrape ainsi 2 autres filles, double un groupe avec le dossard n°13, qui me dit que je lui dois un bisou car il m'a laisse passer ! Voilà les kilomètres défilent et on arrive au 22ème, on quitte le Chéran pour une dernière ligne (pas droite et montante!) d'un kilomètre qui se finit au mental pour franchir la ligne d'arriver en 2h51min ! Je finis 5ème femme et 120ème, je suis assez contente de ma balade dominicale, la forme était là et aucune nouvelle blessure ! (Même si j'ai un peu eu mal a la hanche gauche, je n'ai presque pas senti mon tendon derrière le genou droit, douloureux cette semaine.)

Passage sur le pont de l'Abîme et au bord du Chéran

jolie balade le long du Chéran beau ruisseau

Je squatte le ravito quelque temps, me gave encore une fois d'oranges (j'adore !), un peu de chocolat et de banane. Je check les arrivées et n'oublie pas de faire la bise au dossard n°13 qui m'a laisse passer tout à l'heure ! Je pique une dernière orange et passe à la voiture pour me rincer un peu à la bouteille et me changer. Il fait bien chaud alors je sors les tongs, short, débardeur et rayban et je retourne là-bas. Je repique un peu dans le ravito (je n'ai pas pris le repas, je suis pas trop fan des diots post course donc quand le repas est inclus je mange mais s'il est en supplément, c'est rare que je prenne.) et je fais la queue pour me faire masser un peu par les chiropraticiens. Chose faite, elle me remet un peu dans l'ordre, je me pose dans l'herbe en regardant la remise des prix. Étant donné que la première est la petite jeune de 18 ans aux mollets tout fins et qu'ils ne cumulent pas les récompenses, je me retrouve première senior et gagne une ceinture porte-bidon Salomon accompagnée d'un short... jupe-short Salomon ! eurk, même si c'est très confortable, je suis vraiment pas fan des jupes-shorts... Mais c'est super sympa comme récompense, c'est de la bonne cam !

dernière ligne pas droite !

cadeau !

Voilà, il est déja 14h, et c'est vrai que ça aurait pu être sympa d'aller se poser au bord du Chéran pour se prélasser un peu, quand t'es toute seule, t'as plus envie de rentrer chez toi ! Je m'installe tranquille dans ma p'tite polo, mets mon MP3 avec la musique à fond, fenêtres ouvertes et c'est parti pour 1h30 de route à écouter Tryö et à chanter comme une débile dans la voiture. Ca fait du bien !

Je rentre vers 15h30 à la maison et ni une ni deux, je pars à la plage de la pinède à Thonon pour faire ma séance de cryothérapie low cost : le bas du corps en immersion dans le lac ! 2 petites séances de 3 minutes, et un petit gouter "tradichoc" et jus d'orange, accompagné d'une petite sieste, c'est le pied, de quoi être requinquée pour une petite semaine de boulot !

cryothérapie low-cost

Jus de fruits et tradichoc !

 

Lien Garmin : https://connect.garmin.com/modern/activity/1667243330

Résultats : foulees_de_gruffy_trail_cheran_semnoz

Articles de François Vanlaton : Foulées de Gruffy, favoris et outsiders

parcours topographie