Ce week-end, direction la vallée de Chamonix. J'ai souvent envie d'aller par là-bas mais généralement, je suis freinée par le fait que c'est un peu loin. Mais là j'ai décidé d'y aller, de consacrer mon dimanche à un petit tour sympa, sans me prendre la tête en me disant que ça risque de me prendre toute la journée. Et c'est en solo que j'y vais car Nata a préféré aller courir pour des prunes dans notre Haute-Saône natale...Ah non ! Elle repose sa cheville qui ne s'est pas encore remis du Trail Semnoz Tour de samedi dernier. Mais ça ne me dérange pas d'être seule, j'apprécie aussi (c'est mon coté loup solitaire), ça me permet d'aller au rythme que je veux, de faire des pauses quand je veux et de me retrouver avec moi-même.

J'ai donc regarder mon petit bouquin de trail, dans la partie "Chamonix et Aiguilles rouges" et jette mon dévolu sur le tour "les Dinos", avec 22km, 1730D+ et annoncé 4h d'effort (sans compter la moindre pause). J'hésitais avec le tour des Fiz (30km, 2070D+, 5h30) mais j'avais quand même un peu peur des 30km.

Pour essayer de ne pas rentrer trop tard, je décide de partir vers 7h de Thonon, j'arrive donc vers 8h30 au lieu-dit du Couteray (commune de Vallorcine après Chamonix). C'est la deuxième fois que je vais à Chamonix, mais je suis quand même choquée de voir toute cette zone industrielle avant d'y arriver, je trouve que ça colle pas avec l'esprit montagne de Chamonix, mais bon on n'a rien sans rien. J'arrive au Couteray, me gare juste à coté de gens sur le parking dans le virage, on discute un petit peu et on regarde leur carte, ils ne savent pas trop par où partir, puis partent devant pendant que je me prépare. Je m'habille: short, tee-shirt, nouveaux manchons skin en test et le coupe vent dans le sac au cas où quand même. Je relis bien le bouquin pour connaitre le chemin dans les grandes lignes, le prend en photo pour pouvoir checker sur le chemin et me lance, en marchant au début tout en me coiffant ! Je croise un passant et j'entends un 'pan', le passant me dit :"Ah oui, c'est l'ouverture de la chasse aujourd'hui, sortez pas trop des chemins même si dans la région ils sont assez raisonnables." Ah bah oui je préfererais ne pas me faire tirer comme un lapin !

Le chemin passe à moitié chez les gens, et longe un petit ruisseau, j'entre dans la forêt, c'est sympa, super joli et agréable. Au bout de 10min, le chemin mène près d'une maison, et je le perds, j'essaie à gauche, à droite, je trouve pas. Je demande le chemin à la dame dans la maison. Et je repars, je suis le petit ruisseau, et arrive à "Sur le Rocher", un petit coin avec un joli chalet.

début de la balade petit chemin forestier

"Sur le rocher"

J'arrive ensuite à une bifurcation, avec un chemin à gauche, un devant et un à droite, avec des pancartes sans indications, sympa ! Je tente à gauche et bingo, de nouvelles pancartes avec le bon chemin, ouf ! Je rattrape les gens qui étaient garés à coté de moi, les salue et les double. J'alterne deux trois foulées de courses avec de la marche rapide, ça monte un peu et je n'ai pas envie de me faire mal aujourd'hui, je veux juste profiter du moment et me retrouver avec moi-même. J'entends un bruit sur la gauche, une jolie cascade, Nata aurait aimé. Je me fais une petite pause pipi et vois qu'il y a des myrtilles, mais je ne suis pas sure à 100% et elles sont trop au niveau du sol pour les manger alors je préfère ne pas tenter.

gauche ou droite?! belle cascade

le long du ruisseau avec les myrtilles

Je continue, toujours le long du cours d'eau, passe un petit passage technique, qui grimpe un peu, il faut utiliser un peu les chaines, ou les mains ! Et j'arrive à une nouvelle pancarte. Le col du corbeau c'est tout droit, annoncé à 2h15 je crois. Ca annonce un beau moment ! Je continue, ça monte par moment mais il y a des portions plates sur lesquelles je peux courir, c'est la vallée de Tré-les-Eaux, et c'est magnifique. Derrière moi les montagnes enneigées, devant, la vallée qui se prolonge et les montagnes au loin. J'ai l'impression d'être seule au monde dans ce décor immense. Je prends des photos souvent, chaque 100m avancé, et je m'extasie devant la beauté du paysage à chaque pas. Au final, je mettrai peut-être 6h pour faire le tour de 4h mais je profite pleinement de ces moments.

montée technique avec les belles fleurs roses

la vallée de tré les Eaux seule au monde !

la vallée de Tré les Eaux

Mine de rien, ça monte quand même et c'est pas fini, je suis à environ 2000m et je sais que le col du Corbeau est à 2600m. Je continue, prends sur la droite et le chemin continue. Toujours aussi beau, toujours aussi seule. Je perds même les marques de temps en temps, mais les nombreux cairns m'aident à trouver le bon chemin. Au bout d'un moment je croise quand même un traileur dans l'autre sens, on est à 2300m, bientot la fin de la montée, je commence à fatiguer, j'ai du mal à courir, même sur le plat. Faut dire ça fait déja 2h que je suis partie, et je commence à avoir un peu faim en plus. Je me dis que j'aurai le droit de manger une barre une fois en haut du col. Je passe un petit nevée et après une dernière montée, je croise quelques personnes et j'arrive au col du Corbeau au bout de 2h15, 7km !

la vallée de Tré les Eaux

la vallée de Tré les Eaux Col du Corbeau

Je prends ma barre dattes/orange tout en marchant, le chemin est plat mais je me repose un peu et mange tranquillement, c'est agréable. Il y a un mini lac et quelques nevés, c'est super beau. J'atteins comme ça le col de la Terrasse, à seulement 10' du col du Corbeau.

Entre le col du Corbeau et le col de la Terrasse 

Entre le col du Corbeau et le col de la Terrasse

Je croise deux traileurs ou randonneurs qui descendent comme moi en direction du lac d'Emosson, et sur la piste des dinosaures. On est passé de l'autre coté de la frontière: fini les pancartes françaises, c'est les pancartes suisses et les cairns. C'est pas vraiment un chemin, il faut juste repérer le prochain cairns ou point rouge et descendre entre les rochers. C'est sympa, un peu ludique, et je le fais à moitié en courant. J'atteins une nouvelle pancarte : le barrage d'Emosson sur la droite, et les dinos sur la gauche. Dans le bouquin, ils disent de descendre à gauche pour aller voir les traces de dinos puis de remonter le chemin pour reprendre la route du barrage. C'est donc ce que je fais, vu que je connais pas le coin, je préfère suivre les indications du bouquin, mais j'apprendrais plus tard, qu'on pouvait sûrement faire une boucle et rejoindre le barrage d'Emosson en passant par le Vieux Emosson. C'est pas très grave, je fais juste un petit détour de 2km, 100mD pour aller voir les fossiles de dinosaures. Mouais pourquoi pas !

Sur la route des Dinos

 Site à empreintes Fossiles de dinos? 

 Je remonte à la pancarte, et redescends donc en direction du barrage d'Emosson par la gorge de la Veudale. Je croise beaucoup de monde en sens inverse, on peut se garer au barrage donc beaucoup de familles font leur rando du dimanche, normal, c'est mieux que de rester devant la télé ! Je cours dans la descente, en marchant dans les endroits techniques, vu que je suis seule, je prends moins de risques que quand je suis avec quelqu'un. Je croise un couple, leur dis bonjour et manque de pot, finis quand même par trébucher et me ramasser ! Quelques roulis-boulis et je m'arrête deux mètres plus loin, ma fierté dans les baskets, et les coudes écorchés, ça aurait pu être pire ! Je me relève et marche tranquille le temps de faire le checkpoint de mon corps. Le coude droit qui saigne un peu, le gauche un peu écorché, un peu mal à la main mais ça va, et à la fesse, j'aurai un joli bleu ! Et je continue la descente. On a une belle vue sur le barrage, un beau bleu avec les montagnes qui se dressent de tous les cotés. C'est super joli, mais faut quand même regarder où tu mets les pieds !

la gorge de Veudale

le barrage d'Emosson 

 Un peu avant d'arriver au barrage, je fais une petite pause pour manger mon repas de midi. Il est 12h15, ça fait 3h15 que je suis partie, j'ai bien mérité un petit paquet de blévita. Et c'est reparti ! J'arrive au niveau du barrage, après 14km, prends un petit passage sur une passerelle qui longe la falaise et tourne sur la droite en laissant le barrage sur la gauche. On a perdu un peu d'altitude, on est au alentour de 1900m, et forcément ça remonte un peu ! Je repasse de l'autre coté, avec la vue sur la vallée de Vallorcine, je vois le petit train suisse qui monte la montagne avec les bruits de "Tchou Tchou", c'est marrant, ça fait bien typique de la Suisse ! J'entame ma petite purée de dattes que j'avais piqué au ravito samedi dernier sur le Trail Semnoz Tour, c'est pas mauvais !

le lac d'Emosson et les montagnes suisses le barrage d'Emosson

A une pancarte, je ne choisis pas Vallorcine, mais la direction des chalets de Loria, forcément c'est le chemin qui monte ! Donc je marche, je suis quand même un peu cassée là, entre la chaleur, l'altitude et l'effort. Je continue, c'est joli, on a la vue sur le massif du Mont Blanc (mais pas le Mont Blanc en personne je crois), mais il est un peu caché par quelques nuages. Et le chemin se fait de plus en plus plat alors je reprends tranquillement en footing pour rejoindre les chalets de Loria au bout de 19km.

vallée de l'eau noire la vallée de l'eau noire petit chemin sympa pour finir en courant

Arrivée au chalet, le chemin en direction du Couteray redescend sur une pente agréable pour courir, pas trop technique après 20km, c'est agréable. Même si je commence à sentir pas mal ma gêne à la cheville, il est temps d'en finir. On rentre dans la forêt, ça serpente en descendant, c'est cool, je déroule tout en allant à une allure raisonnable, pas besoin de se presser, ni de trébucher et de finir par terre ! Je rejoins une piste carrossable et rentre dans le Couteray, direction le parking où m'attend ma petite Polo.

Chalet de Loria Descente au Couteray avec le massif devant

Voila, 5h tout rond (4h en mouvement d'après Strava), 22km et 1800mD, une bonne balade, avec vraiment de tout, des portions seule au monde dans une grande vallée, des passages dans les cailloux, ambiance un peu lunaire, des fossiles de dinosaures, un grand barrage tout beau tout bleu, et des portions en forêt. Très varié, et super joli !

Finalement, il n'est pas si tard, 14h15. Je décide de repartir du coté Suisse pour faire une boucle et ne pas encore et encore prendre la route Annemasse-Thonon (En fait c'est surtout parce qu'il n'y a pas de péage du coté suisse ;-) ). Je passe par la douane, et au lieu de me laisser passer, le douanier me demande ma carte d'identité (ouf je l'ai pas oublié...) et me dis de me garer sur le coté. Le relou ! J'attends 5min, puis il vient me voir, ouvre ma porte et regarde dans mon sac, me questionne:" - Où vous allez? - Je rentre à Thonon, je me baladais du coté de Chamonix..." Il me demande ensuite "- Vous prenez des stupéfiants?" Je le regarde, me mets à rire et lui répond que non. "- Même si j'amène les chiens dans la voiture?" Bah oui si vous voulez, j'ai vraiment une tête de droguée? Je sais que la rando c'est ma drogue, mais pas de bol c'est légal ! Bref il me laisse repartir gentillement, car après 5h de rando, je suis de toute facon de bonne humeur ! Ca m'a bien fait rire ce petit passage à la douane. Je prends la route qui redescend sur Martigny, et je connaissais pas, mais la vue sur la vallée du Rhone est super joli.

Et après 1h45 de voiture et pas mal de glandus au niveau d'Evian, j'arrive à Thonon. Mais la journée n'est pas finie, j'enchaine et pars au lac en vélo pour nager un peu et détendre les muscles (bon ok et aussi pour me laver les pieds...). Je rentre, et me mets à la cuisine, ça fait au moins un mois que je voulais tester le carrot cake alors c'est décidé, je le fais ce soir ! Carrot cake fait, mes collègues seront les cobayes demain !

Bonne journée, bien remplie mais c'est la vie, faut en profiter !

lien Garmin : https://connect.garmin.com/modern/activity/1353787652

cartetopo