Chablaisienne d'adoption, je me dois quand même d'aller une fois par an en haut de notre chère Dent d'Oche. Et quoi de mieux que d'y aller pour admirer le lever du soleil? Nous sommes fin aout, les températures sont au plus haut depuis une semaine donc je ne vois pas de meilleures occasions pour faire ça. J'embarque ma soeur Nata pour partager ce moment rien qu'entre nous. Et je sais qu'elle répond présent pour tous les trucs bizarres que je lui propose !

Elle arrive le vendredi soir, on se fait une petite patate au Drakkar ensemble, un petit cheesecake en dessert pour avoir des forces pour le lendemain. Il fait super chaud, on décide de mettre le matelas sur le balcon et de dormir à la belle étoile. On a un peu de mal à s'endormir, entre l'envie de regarder les étoiles et Bob Marley qui nous berce jusqu'à 22h45 dans le bar d'à coté ! On parvient quand même à s'endormir, et le réveil sonne à 4h10. On finit de préparer les affaires et on décolle à 4h30 précise de Thonon, direction Bernex et la Fétiuère. Je pensais pas qu'il y aurait des gens sur la route, mais on réussit à se taper des "glandus" pour monter en haut ! On arrive à la Fétiuère, tout est noir, à part les étoiles dans le ciel, heureusement qu'on a une frontale et une lampe de vélo. C'est vraiment différent de la journée, je mets même quelques minutes pour trouver le début du chemin.

La lune en croissant nous accompagne mais n'est pas assez pleine pour éteindre les lampes tout de suite, dans le début du chemin, dans la forêt. Je me dis que la prochaine fois j'essayerai de le faire avec la pleine lune, ça doit être magnifique. On monte, je porte le sac de rando de Nata, rempli de bouteilles d'eau, thermos de café, jus de fruit, brioche aux pépites de chocolat ! Mine de rien, ça se ressent sur les jambes tout ça, je comprends mieux pourquoi généralement j'ai juste de l'eau et un peu à manger. En plus, on est presque à jeun, on a juste mangé une petite barre céréale dans la voiture. Mais il ne faut pas trainer, on est parti à 5h précise, et le lever du soleil est prévu vers 6h45. On marche, on quitte un peu la forêt, et là, c'est magnifique, pas de photos pour vous montrer tout ça, mon appareil photo n'est pas trop fan du mode nuit, mais à peine tu lèves la tête, le ciel est rempli d'étoiles, c'est magique.

Puis une fois sorties de la forêt, on éteint les lumières, la lumière de la lune et du lever du jour nous permet de marcher sans lumière, sans vraiment distinguer les détails du chemin sur lequel on marche, avec pour point de mire les silhouettes du château et de la dent d'Oche qui se dressent devant nous. C'est magnifique, et même un peu mystique de se trouver là, entre soeur, seules dans la nuit, avec la lune et les étoiles qui nous guettent. Pas de bol, on est pas les seules à avoir eu cette idée, pour être seules, il ne faudrait pas choisir la dent d'Oche ! On entend un groupe de personnes devant, 3 mecs que l'on rattrapera aux chalets d'Oche et doublera un peu après les chalets d'Oche. On met une quarantaine de minutes pour arriver aux chalets, on boit rapidement et on repart. Je passe en tête et mets un peu le turbo, de une pour doubler les 3 mecs de devant (qui avait mis de la musique...), et de deux, pour arriver à temps en haut pour le lever du soleil ! Avec le sac, c'est dur, et Nata suit bien derrière donc ça motive. On monte, on boit un petit coup, on admire le paysage.

On distingue bien le Mont Blanc derrière, avec les lumières du jour qui arrivent, il est majestueux ! On voit aussi les lumières de la ville, et même si je prone la nature, j'avoue que c'est joli avec le lac en fond. On continue, on entend un bruit à une dizaine de mètres devant nous, on scrute, on regarde, mais on arrive pas à distinguer quel animal c'est, surement un petit chamois. On passe le passage un peu technique, et on se dépêche de plus en plus car le jour se lève. On atteint le refuge, avec deux petits chamois qui montent la garde, ils sont beaux avec le lac en fond, on dirait qu'ils se sont mis là juste pour que tout soit beau ! Il y a un peu plus de gens à partir de maintenant, des gens qui ont dormi au refuge ont décidé de faire comme nous et d'admirer la vue au lever du soleil. On finit la dernière partie un peu technique et on arrive au sommet un peu avant 6h30, mais on a déja raté quelques jolies couleurs du lever du jour, même si le soleil n'est pas encore là, il y a une belle lumière rouge/rose partout.

Voilà on y est, on s'installe face aux montagnes suisses devant lesquelles le soleil va pointer le bout de son nez. Il fait pas très chaud quand on ne marche plus, on renfile le pull, on met le k-way et le tissu mahorais sur les genoux, et en attendant qu'il arrive, on sort le petit déjeuner, café et les brioches au pépites bien mérités ! et on regarde tout autour, on admire simplement, on discute un peu, on se marre bien toutes les deux, c'est tellement simple quand on est toutes les deux dans la montagne, ça fait du bien tout simplement. 6h45, le voilà il arrive tout doucement, il n'est pas encore sur nous mais on voit au loin sur le Mont Blanc qui lui est déja éclairé par sa lumière. Et voila, il pointe le bout de son nez sur nous, et bon, difficile de décrire par des mots, c'est juste quelque chose à vivre et à apprécier, les quelques minutes qu'il faut pour qu'il sorte de son lit. et voilà, l'air se réchauffe tout de suite un peu maintenant qu'il est là. Les montagnes autour changent d'apparence, le pic de Borée sur lequel j'étais il y a deux semaines prends de belles couleurs d'aube. Et on continue le petit déj', on se fait des tartines de miel, on discute, on apprécie encore et encore. Tant qu'au final quand on repart du sommet, il est déja 7h30. On s'est arrêté pendant une heure entière et on l'a pas vu passer !

On range tout et on repart tout tranquillement dans la descente un peu technique au début. On passe au col de planchamps pour admirer encore la vue sur le lac, et rejoins le lac de la case et on décide de monter jusqu'aux portes d'Oche pour faire un petit coucou au lac du Darbon. Pour ça, on pose le sac dans un fourré et on y va en alternant course et marche, c'est agréable de pas avoir de sac ! On revoit encore des chamois aux portes d'Oche. on retourne au lac de la case, je reprends le sac et on continue quand même à courir sur certaines portions pour redescendre aux chalets d'Oche puis à la Fétiuère, que l'on atteint à 10h, cinq heures après le départ, après 4h de marche globalement. Il est que 10h, pourtant, on a l'impression d'avoir fait énormément aujourd'hui ! Et c'est pas le tout, une grosse journée nous attend avec une séance de rafting à 12h avec AN Rafting pour l'anniversaire de nos petits neveux, super sympa !

Prochain Challenge : Réussir à embarquer la 2ème grande soeur pour une rando au lever du jour toutes les 3 ! ;-)

lac léman lueur du jour

moment entre soeurs

 lever de soleil lever de soleil

Nata et le soleil Lou et le soleil

les montagnes

 soleil

 soleil

l'ombre de la dent pic de Borée et pointe de Pétalouse

Natacha...