Après ma mésaventure au trail de la vallée du brevon, ma cheville a vraiment du mal à se remettre. Je lui octroie donc 2 semaines de repos. Je reprends doucement avec deux jolies balades avec ma maman et ma soeur au lac d'Arvouin puis autour de l'alpage de Bise, fais un petit footing le dimanche avec maman et Nata, puis encore repos. On participe ensuite à l'apérun d'Annecy où on fait un petit tour de 6km dans Annecy. Je sens que la douleur est encore là, et c'est pas cool.

Lac d'Arvouin Darbon du col de Floray

Apérun Salomon à Annecy avec les Salomon Sonic

Ca me fait même un peu déprimer, je suis d'une humeur horrible le jeudi et le vendredi, je me dis que cette saleté de douleur ne partira jamais, je fais la tête, je me sens pas bien dans ma peau. En plus, ma boule au pied ne dégonfle pas, je découvre qu'en fait j'ai un os en plus : le naviculaire accessoire, qu'environ 20% de la population a, et on dirait qu'il s'est déplacé, tellement il est gros là. Je me dis que cet os gène peut-être un peu pour que le tendon se remette bien. Je décide de prendre un rendez-vous chez le podologue pour voir ça et faire un petit bilan. Et en plus, je suis inscrite à cette allingeoise, je pensais que tout irait bien 3 semaines après, l'ostéo puis le kiné me disaient à chaque fois : "Vous pourrez courir le week-end prochain...", mais en fait, j'ai toujours mal ! Donc je décide de courir quand même ce week-end (j'ai déjà boycotté les 15 km de la Maxi-Race le week-end dernier), j'aurai surement mal mais ça devrait aller quand même, je vais essayer de la prendre comme mon footing du dimanche, avec plein de monde autour de moi !

La veille, le samedi, j'ai un déclic dans l'aprèm et décide de renverser la tendance, au lieu de voir le verre à moitié vide, j'ai décidé de boire cul sec et de le voir à moitié plein. Tant pis si après la course de demain, j'ai plus de cheville, je ferai un petit break de course à pied et je ferai autre chose. Je ferai du vélo ou de belles randos. Au bout d'un moment, il faut arrêter de se plaindre, et se prendre en main. Je suis reboosté en allant me coucher, je me dis que dans tous les cas, je vais courir et ça va me faire du bien !

Manque de pot, je me réveille à 00h avec une douleur bien connue, je me rendors puis me re-réveille à 1h, et là, c'est le drame. Il me faut ces antibiotiques qui sont le seul remède à cette douleur. Pas de bol non plus, ça apparait souvent la nuit et le week-end, sinon c'est pas marrant. J'essaie quand même de me rendormir, j'irai voir le médecin le lendemain. Mais non ça veut pas, je pense qu'à ça. Une seule solution, direction les urgences, même si je l'avoue, ce n'est pas une "urgence" à proprement dis, je ne risque rien si j'attends le lendemain, mais c'est tellement désagréable. Le médecin arrive, me confirme ce que je sais déja, me donne mon ordonnance, et me fais le reproche, que ce n'est pas une urgence, et que franchement, c'est la 3ème fois que je viens aux urgences pour ça, que je me rends pas compte que ça fait des frais à la sécu, alors que je pourrais aller voir mon médecin traitant ou la maison médicale de l'hopital le lendemain. Ok d'accord, merci docteur, si tu crois que je viens ici pour le plaisir, ça n'est pas le cas ! T'inquiète pas, la prochaine fois je viendrai pas... Bref, après cette réprimande qui m'énerve un peu, je passe à la pharmacie de garde, récupère les médicaments, et les prends direct. Et au final, je me rendors vers les 3h du mat' après 1h30 de vadrouille, une douleur toujours présente mais assez sereine car je sais que demain matin ça ira mieux.

Je me réveille donc à 6h40, assez en forme malgré la nuit. Je déjeune tranquille mon petit thé, mes tartines devant l'épisode 1 de la saison 2 d'e-motion Trail (émission trail d'I-run). Je me prépare tranquillement et pars à 8h de chez moi. Je me gare à Allinges, c'est un peu galère mais c'est pas grave, je suis à 5min de la salle des fêtes, je retire mon dossard, me change (ils ont demandé de mettre le tee-shirt, en plus il est rouge et blanc donc c'est nickel pour être assorti à ma tenue !), bref je me re-prépare et retourne au village. J'ai mon mp3 sur les oreilles, j'avoue que tant qu'on est pas parti, j'aime bien être dans ma bulle avec ma musique, mais je les enlève quand même quand je croise certaines personnes que je connais ou quand je parle à quelqu'un.

Je vois Anthony, on discute un petit coup, et il se prépare. Il fait les 9km lui, le départ est à 9h. Je les regarde partir puis trottine un petit peu pour m'échauffer. Bon la cheville est là, je la sens bien ! On verra. Je me place sur la ligne de départ, et à 9h15, le départ est donné. Il y a deux ans, on était parti vraiment trop lentement au début et on était bloqué sur les single ensuite. Donc là mon but était de partir pas trop lentement pour ne pas être bloquée. Pari réussi, je ne suis pas bloquée sur les petits chemins, même si au final je ne suis pas parti si vite que ça... (le premier kil en 5'). Quel bonheur de courir, même si les sensations ne sont pas ultra bonnes, je vais pas me plaindre avec mon activité ces 3 dernières semaines, ça aurait pu être beaucoup pire. Je fais attention, à chaque pas, je fais gaffe à l'endroit sur lequel je mets mon pied et à la façon de le poser. Et ça en fait de la concentration, avec une moyenne de 167 pas par minute, j'ai posé environ 9000 fois le pied gauche par terre !

départ du 9km

Jusque là tout va bien, on est dans le petit bois entre Allinges et Noyer, je le connais pas trop, il faudrait vraiment que j'y retourne car je le trouve vraiment joli. On passe à coté des tennis de Noyer, et au 5ème kilomètre, on passe derrière chez ma soeur, Vanessa, je l'avais prévenu que je passais derrière chez elle mais il fallait qu'elle mette le réveil pour venir me supporter donc je n'étais pas sure de la voir. Mais là je repère un joli pantalon rose/violet, ah elle est levée ! Elle m'encourage de vive voix, waouh, c'est vrai que ça fait du bien, ça donne un vrai coup de boost. Mais c'est pas pour autant qu'il faut s'emballer. Elle me dit "Waouh la première elle est juste à 3' du premier, et le premier a 3' d'avance sur tout le monde !" Bah oui, c'est Adrien Michaud et Célia Chiron, faut pas s'inquiéter, c'est un peu le Kilian et la Emelie du Chablais, quand ils sont là, c'est sur que les podiums c'est pour eux, avec beaucoup d'avance sur les poursuivants ! Mais en même temps, on peut pas leur en vouloir, en plus ils sont super sympas :-). Vaness' m'annonce que je suis 4ème, et que la 3ème est pas si loin que ça, 2 minutes environ. Je m'emballe pas, je m'étais dis que je serais contente si je finissais dans les 6 premières. Donc on va essayer d'assurer, de une la cheville et de deux, la 4ème place.

 

la foulée un peu crispée quand même   Quel bonheur de courir

La partie ensuite, je la connais, quand je vais courir depuis chez Vaness', j'aime bien ce petit bois c'est agréable et les kilomètres défilent tout seuls. On traverse la route, et on a la vue sur les chateaux, ah oui ils sont loins quand même ! C'est pas grave, je continue à courir, les gens m'encouragent c'est gentil, et ils disent que la 3ème est vraiment pas loin. Cool ! On re-rentre dans Noyer et Vaness est encore là, et un coup de boost en plus ! On est au 10ème kil', et on attaque la partie qui monte aux chateaux. Mais c'est pareil, je les connais ces chemins donc même si ça monte, je sais que j'ai vu beaucoup plus pire. D'ailleurs je ratrappe la 3ème à Macheron, le petit village au pied des chateaux. Elle me dit : "T'es pas Lou Götz", je dis si pourquoi? "T'étais pas loin de moi au TCC et aux Haut-Forts". Ah, bah désolée, mais cette fois, c'est moi qui te passe devant ! (désolé, c'est mon côté compétitif qui ressort). Je me sens bien, et elle semble avoir plus de mal que moi, et en plus, je préfère prendre de l'avance pour la descente, car je veux vraiment pas risquer la cheville donc je compte descendre bien doucement ensuite. Je continue et ratrappe aussi Stéphane, qui bosse à la Cité de l'eau. On s'encourage et on repart, je le double dans la montée, il me double dans la descente. On arrive donc à Chateau Vieux, j'essaie de prendre une photo pour la symbolique mais il y a une brume toute moche, les photos rendent rien. Et finalement la 4ème est vraiment pas loin, oups !

Chateau vieux dans la brume  Vue sur le lac brumeux

Chateau Neuf

On passe Chateau Neuf, et qui m'attend là ? Encore Vaness :-D, elle s'est pris au jeu de l'encouragement, elle est fière de sa petite soeur et je suis ultra contente qu'elle soit là pour m'encourager. Elle dévale la descente jusqu'au parking avec moi et elle me dit, "je te retrouve à l'arrivée !" Encore un coup de boost, j'ai semé la 4ème là ! Ensuite, je ne me souvenais plus très bien du parcours, mais je sais que j'en avais vraiment chié sur la fin il y a deux ans, en plus la 4ème me collait aussi donc il ne fallait pas que je relâche, un peu comme aujourd'hui. Mais le terrain est agréable, quoiqu'un peu plus boueux qu'avant. Encore une bonne montée, on est en haut de la Maladière je crois, et on attaque la descente de boue et de cailloux. Pas très cool cette descente, j'ai un peu peur pour ma cheville. Je me retiens et fais gaffe, en espérant que la 4ème n'est pas une pro de la descente. Mais au final, j'allais pas m'en tirer comme ça, sur les 9000 pas fait avec le pied gauche, j'arrive à en rater un, et la cheville part un peu. Rien de méchant, juste une petite vrille, ça a l'air d'aller, mais ça me fait redoubler de prudence. On arrive dans le village, et c'est vrai que j'avais oublié qu'il y avait une jolie petite montée sur la fin pour bien nous achever ! Je cours un peu puis marche, je jette des regards en arrière, je ne vois pas de femme, ça va. Je reprends la course à la fin de la montée et on redescend ensuite dans le village, l'arrivée est à 500m, ça y est. J'ai réussi à accrocher le podium et surtout ma cheville gauche. Vaness m'accueille en grande pompe et je franchis la ligne d'arrivée en 1h46 (juste 20min après la première, Célia...!)

Une belle rose pour l'arrivée

Je suis contente, ça fait vraiment du bien de courir. Il nous offre une rose, et j'offre la mienne à Vaness, pour la remercier de m'avoir soutenu tout le long ! On parle un peu avec gens, avec Anthony et Sandra, Célia me félicite, et fais une remarque "Ta soeur est fière de toi en tout cas, tout le village l'a entendu !" Eh ouais, elle gère ma soeur ;-) ! Je vais chercher mes affaires pour prendre une douche mais manque de pot, il y a pas de douche ! Je me rince vite fait la figure dans le lavabo, et imite tout le monde en mettant les jambes dans la fontaine. On boit un petit coup en papotant, Vaness une bière, moi un Ice Tea puis on va prendre le repas à l'intérieur, merci à Anthony de nous avoir donné son billet pour le repas, pendant la remise des prix. J'ai pas très faim en fait, mais je mange un peu de salade, 2-3 patates, un peu de fromage, mais je mange quand même entièrement la tarte aux pommes ! Je monte sur le podium avec Célia sur le top et une anglaise : Helen Green en 2ème position, qui fait plus des longues distances en général, elle a l'air gentille elle aussi. C'est bien les gens simples qui ne se prennent pas la tête. On fait une photo avec les garçons, et on s'en va ensuite. Résultat, un bon petit massage de 50' aux thermes d'Evian pour moi, et une super casquette de golf ;-).

Le podium, avec le couple de champion

Je rentre tranquillement chez moi vers les 13h30, me repose un peu, fais bronzette au soleil en bouquinant, mange un peu d'ananas et vers 16h, l'envie me prend d'aller faire du paddle, comme ça je pourrai mettre les jambes dans l'eau froide, ça leur fera du bien. Je vais donc à Nautic all, à coté de la piscine de Thonon, loue un paddle pour une heure et fais mon petit tour (pas trop loin de la rive, car selon eux, le temps peut changer alors j'ai pas le droit de m'éloigner !). Ca fait du bien, ça détend, l'eau est fraiche mais c'est agréable, il faut chaud, mais pas trop avec un petit vent léger. Tip top pour une fin de week-end ! 

après l'effort, le réconfort

Résultats2016_Allinges_General

Articles : http://www.trail-running-savoie.fr/resultats-de-l-allingeoise-05062016

Garminhttps://connect.garmin.com/modern/activity/1199246613

 

2016_06_06_dauphine

parcours topo