Et ça continue, j'enchaine les courses, découvre de nouveaux lieux et j'aime ça. La capeçone de la semaine dernière m'a bien mis en jambe, je suis motivée ! Je touche du bois à chaque course pour ne pas me blesser et pour pouvoir continuer. Ce week-end, il y a les 20km de Lausanne. J'étais bien tentée de les faire, on l'avait déja fait l'an dernier et l'ambiance est vraiment sympa, il y a du monde tout le long de la course, de la musique, c'est pas monotone, on monte en haut de Lausanne, à la cathédrale, c'est fun. Mais il y a avait aussi ce trail autour d'un lac qui me tapait un peu dans l'oeil. J'aime bien les trails près des lacs. Donc j'opte pour la nouveauté, j'abandonne Christelle au 20kil' et je m'inscris sur le 29km des trails du lac de Paladru. 950D+, ça promet d'être quand même relativement roulant, donc c'est comme pour le Dahu trail, ça va me faire de la caisse et l'objectif est d'essayer de garder un bon rythme sur presque 30km.

Entre les deux, mon coeur balance !

20km de Lausanne  Trail du lac de Paladru

 

J'ai encore réservé une chambre Airbnb pas très loin, à Saint-Geoire en Valdaine, donc je pars le samedi après-midi vers 15h30. Je serais partie plus tôt s'il n'avait pas fais si moche : de la pluie et du froid toute la journée ! Je passe par Annecy, près de Chambéry, sort aux Abrets (d'ailleurs il y a le marché le samedi après-midi, pratique !), et j'arrive chez les gens de Airbnb, je suis accueillie par Ludovic, sa copine et ses deux enfants. Je me pose un petit peu dans la chambre, c'est sympa, il loue tout l'étage du haut, il y a un petit coin avec un canapé et deux chambres, c'est cocoon. Je m'étire, prends une douche, et papote un peu avec Ludovic et Manon. Ils jouent à Mario Kart, puis ils mettent un dessin animé pour les enfants : "Oups j'ai raté l'arche..." :-). On mange vers 20h30, moi j'ai mon rituel raviolis de Sapori d'Italia (2 gros ricotta-citron trop bons et le reste en normal, à la viande), et ils partagent leur haricots verts et le cake banane-nutella que Manon a fait avec la petite. On regarde la fin du dessin animé, une petite tisane et au lit vers 22h15.

jolie vue, dommage pour la pluie chambre cocoon

Manque de pot, je me réveille à 2h du mat', je suis un peu malade. Je dors à moitié jusqu'à 4h30, bouquine un Titeuf pour essayer de penser à autre chose, réussi à redormir jusqu'à 6h15, pas le top cette nuit, mais c'est comme ça ! P'tit déj tartine-miel et nutella bio et thé, je m'habille, me prépare et pars vers 7h40 en direction de Paladru. Le GPS de mon iPhone a cru que j'avais un 4x4 et me fais passer sur des chemins carrossables, ok ! J'arrive juste avant que le départ du 50km soit donné, je retire mon dossard, on a un tour de cou en cadeau de participation, avec une bouteille de récup' Apurna, une barre énergétique, une couverture de survie (bonne idée ça) et des bons pour Go Sport mais le Go Sport du coin...! (pas forcément utiles pour les gens qui ne sont pas du coin, surtout un dimanche ;-) ). Je retourne à la voiture, me prépare et garde ma polaire jusqu'à la fin car il fait quand même vraiment pas chaud : 5°C, et un petit vent pas très agréable.

Coté tenue, je décide de remettre le collant 3/4 Salomon, avec mes manchons Sigvaris aux mollets. J'ai adopté mes chaussettes Salomon et mets pour la première fois en course mes baskets Salomon S-lab ultra que j'ai bien sali pendant mon footing aux Hermones il y a deux semaines. (De toute façon, je suis du genre à dire que les gens qui ont des baskets super propres, bah c'est bizarre...!). En haut, je mets ma brassière Adidas Supernova, mon tee-shirt basique décat', mes manchettes et j'hésite mais je mets aussi mon coupe vent léger Salomon par dessus mon sac Compressport.

Le temps passe assez vite, et il est 8h50, et je ne me suis pas échauffée et ils nous disent de nous regrouper pour le briefing et le départ. Bon bah tant pis, j'ai 30km pour m'échauffer. Le départ est donné à 9h précise, je décide de partir tranquille pour les 500 premiers mètres de plat dans le village et après ça monte direct !

le départ

C'est pas de la montée énorme donc pas question de marcher dès maintenant, mais en même temps, ça fait assez mal dès le début ! Je vois les filles partir devant, j'arrive même pas à les compter alors je me dis que, aujourd'hui, c'est mort pour le podium. J'essaie quand même d'en avoir toujours une en vue pour me fixer des objectifs, mais je relativise, je me dis que le but c'est de profiter, de finir, peut-être de ne pas avoir mal au ventre cette fois, ou de ne pas avoir d'ampoules !

dans la brume pour commencer

  avec le sourire ! C'est par là !

Donc j'essaie de continuer à un rythme pas trop mal, mais c'est dur, en plus, j'ai l'impression que j'ai oublié mes jambes à Thonon et mes orteils sont gelés, j'ai les mollets en feu, ils me font mal. J'espère que ça va passer, sinon ça va pas être très marrant ce trail ! Au final, on monte de 200m pendant les 3.5 premiers kilomètres. Puis ça redescend. Mais c'est vrai que quand on regarde leur plan du parcours, on voit "montée tranquille jusqu'au 4ème, redescente jusqu'au 8ème". Mais en fait c'est pas ça, c'est p'tit'montée-p'tit'descente-p'tit'montée-p'tit'descente avec des périodes moyenne-montée, et moyenne-descente pendant 8km ! Et j'avais regardé le parcours, le but était pour moi, de ne pas trop se fatiguer au départ, car c'est du 15ème au 20ème que ça parait assez dur, avec une bonne montée, et les 9 derniers kilomètres sont descendants et roulants, donc il faut assurer et être en forme sur cette dernière partie, sinon t'es sure de te faire doubler par celles qui le seront.

Plan du parcours

Les chemins sont sympas, généralement terreux, un peu caillouteux parfois, ou boueux d'autres fois, vue toute la pluie qui est tombée hier, je sais que mes Salomon ne font pas en ressortir indemne ! On passe près d'un petit ruisseau, et on arrive à une jolie descente dans un champs, j'y vais doucement puis je laisse les jambes dévallées toute seule, c'est vraiment marrant, je prends mon pied ! Et hop, une petite photo avant et après la descente pour immortaliser le moment.

Super descente (vue d'en haut) Super descente (vue d'en bas)

Par un moment, on m'annonce 5ème femme, Ah je pensais pas qu'il n'y en avait que 4 devant moi. En plus, les 4ème et 3ème sont justes devant moi, je les vois, et je recolle assez rapidement la 4ème, et je la double vers le premier ravito, où je ne m'arrête pas, j'ai vraiment pas faim, et normalement, mes 1,5L devraient suffir pour toute la course. Je recolle la 3ème, et là, une autre déboule de derrière à toute allure, mince ! Mais finalement elle ne prend pas le large et je double les deux en même temps et me retrouve à la 3ème place. Maintenant reste plus qu'à assurer cette place, surtout que je ne vois pas la deuxième.

 vue sur les villages merci aux bénévoles

La partie entre le premier ravito et le deuxième, du 8ème au 16ème est relativement roulante, avec des petites montées et descentes mais ça passe bien, quelques petits coups de cul mais le rythme reste pas trop mal. Je sais que ça monte jusqu'au 20ème, je marche dans certaines des montées mais essaie quand même de courir à pas mal d'endroits, je décide de manger ma mini pate de fruit à la banane dans une petite montée où je m'autorise à marcher, mais manque de pot, ça monte un peu trop, il y a un peu trop de boue, je patine, et avec la pate de fruit à la main, je vois l'avenir : moi qui tombe et ma pate de fruit aussi :-( mais heureusement un mec derrière moi me rattrape et me retiens pour ne pas que je tombe, merci !! J'enfourne donc la fin de ma pate de fruit dans la bouche et continue la montée jusqu'au 17ème kilomètre où il y a le pointage ("allez, encore 11km"), mais ça va, je me sens bien encore. et je continue. Le dernier petit coup de cul est vraiment Waouh, un bon et vrai mur de boue ! C'est dur, ça patine je mets les mains par terre pour m'aider. Un supporter (le photographe?) nous aide "Allez c'est le dernier coup de cul, Courage !" Merci M'sieur !

ça fait un peu quasimodo là...

Le 20ème kilomètre passe et là je commence à avoir un petit coup de mou, j'avance pas très vite, et je crois qu'une petite pause en nature s'impose. ça va, j'ai de la marge, je me fais doubler par un seul mec pendant ma petite pause, et je repars plus légère ! Ca descend assez brute pendant 2km, je me chope un point de côté, mais j'arrive à faire passer en soufflant bien et en appuyant dessus. Et j'entame ma petite compote PowerBar Banane-Myrtille, c'est pas trop mal, faut pas juste prendre tout d'un coup sinon tu t'étouffes ! Il y a des petites montées mais pas très dures et on sent que c'est la fin, que là, il ne faut pas flancher. Les descentes sont sympas, j'essaie de ne pas trop ralentir, de me laisser aller dans les chemins de cailloux, de boue ou de route.

le soleil qui s'invite !

On rejoint la route vers le 26ème kilomètre, il ne reste plus que 2 petits kilomètres sur du plat/descendant, j'essaie de relancer pour finir sur un bon rythme : 4'30 sur les 3 derniers kilomètres. En plus, je repère la 4ème pas très loin derrière moi alors ça me motive d'autant plus ! Et comble du bonheur, aucun mal de ventre en vue, je peux vraiment profiter plainement de ma fin de course. Je franchis donc la ligne d'arrivée avec une banane d'enfer, contente de moi et de cette forme à l'arrivée, même si je suis fatiguée, c'est de la bonne fatigue. Je finis en même temps que le 1er du 50km, en 2h44min, 3ème femme et 59ème en tout, à 5' de la deuxième, Cécile Lefevbre et à 8' de la première, Manon Benoit. Je prends mon temps, demande où sont les douches, passe à la voiture et vais prendre une bonne douche bien chaude dans le camping à 400m de là. ça fait du bien ! Petit point négatif : mes chaussettes Salomon (à 17€ la paire), ont déja un trou ! Je suis vraiment bien dedans, mais ça m'énerve un peu. En plus, j'ai contacté le service client d'Irun, deux fois et j'ai aucune réponse. Irun est très fort pour être présent sur les réseaux sociaux, par contre ça pêche beaucoup coté service client, c'est bien dommage.

2 sorties et déja abimés... merci Salomon? diot et crozets pour la récup'

Je retourne à la voiture, me pose en finissant mon eau de mon sac, il m'en reste encore pas mal. Je papote un peu avec mes voisins de voiture et vais manger le super repas, diot et crozet ! Pas forcément le top après un trail, mais ça passe pas si mal finalement et c'est agréable de manger un plat chaud. Par contre j'ai un vrai coup de barre pendant le repas, en plus il est que 13h30 et j'aimerais attendre la remise des prix qui est prévu pour 15h. C'est vrai que s'il avait fait beau, le temps serait passé vite, ils avaient prévu plein d'activités au bord du lac : du pédalo et je ne sais plus quoi, ça aurait été vraiment cool s'il n'avait pas fait 10°C ! Heureusement, ils avancent la remise des prix du 29km à 14h, au bord de la plage, je remporte un joli porte-bidons Raidlight. J'attends la fin de la remise des prix, fais un petit pipi avant de partir et prends la route pour rentrer à la maison à Thonon.

  

 récompenses un petit tour en pédalo à 10°C?

totaux

 

Résultat: 29km_Classement_G_n_ral_Inter

Lien Garmin:Trail du lac de Paladru - 29km

Source photos: mon iPhone, Le Blog de Pierre Dufaut, autres photos disponibles sur photogone.net (payantes, et un peu trop chère à mon gout.. dommage !).

parcours Topo