Ce week-end, c'est trail à Annecy-le-vieux donc pas de AirBnB, ce sera une bonne nuit à la maison avant de courir. Nouveauté aussi cette fois, on arrive en groupe ! Benjamin s'est inscrit parce que son frère est inscrit ainsi que leur pote Beber. Pour ramener un petite touche féminine, j'ai dis à ma soeur Nata de rappliquer aussi ! On courra tous à notre rythme, mais c'est sympa de partager les moments d'avant et d'après la course tous ensemble.

Donc réveil à 6h20, on déjeune tranquillement, moi des tartines-thé, Benjamin du lait et des flocons d'avoine car je n'ai pas de céréales à la maison (oups, sorry !). On décolle de la maison vers 7h15, direction Annecy. Il passe prendre ses affaires chez lui et on retrouve Nata à la place des Romains. On arrive sur le lieu du trail, aux glaisins vers 9h. On retire les dossards, un petit passage aux toilettes et à la voiture pour se mettre en tenu et on fait un petit footing d'échauffement autour du stade. On se rassemble sur le départ, l'organisateur Jean-Marie Fontana nous fait un petit speech, et dit quelque chose qui me marque : "Même si vous en chié pendant le trail, pensez à nos enfants, qui sont handicapés, et qui n'ont pas la chance de courir".

Topo customisée par Benjamin

Le départ est donné à 10h pile, nous sommes environ 400 participants. Benjamin et son frère partent comme des balles, je me fais aussi doubler par Beber que je redoublerai peu après parait-il, et je sens que je pars vite, peut-être un peu trop vite. Je double les quelques filles devant moi, et me retrouve en deuxième position. Je repère la première devant mais la perds ensuite de vue, je repère aussi le sac de Quentin, mais pareil, il disparait rapidement. 4'20 au premier kilomètre, 4'25 au second, c'est pas vraiment mes rythmes de trail. Pour l'instant, on court sur de la route ou du chemin carrossable sur lequel on a pas vraiment besoin de regarder où on met les pieds, et relativement plat ou descendant. On passe sur un chemin au bord de l'autoroute, sympa la nature, :-) mais c'est un court passage, pas de soucis ! Et là je sens que je suis un peu cuite et me dis qu'il va falloir retrouver un rythme correct sinon ça va pas aller ! On repart dans la forêt au bord de la rivière, le Fier je crois, et le petit chemin est vraiment cool, des petites racines, un peu de boue mais pas trop, juste pour que le terrain soit confortable, des virages à gauche, à droite, un passage qui est rempli de ciboulette, ça sent super bon !

Joli bois

Les kilomètres défilent et je me rappelle que la montée du parcours commence vers le 5ème kilomètre, c'est parti pour la montée ! Mais petit point positif, le petit schéma de la topographie qu'ils ont donné avait une échelle un peu bizarre (merde ça me rappelle mes cours de stat', il faut une échelle qui part de 0 pour se rendre mieux compte !) donc on avait l'impression que la montée était vraiment pentue, alors qu'en fait, ça allait encore. Il n'y avait pas de grosse montée interminable, les portions de montée étaient séparées par des petits moments de descente donc la montée s'est super bien passé, et rapidement. Je vois même la premiere femme à peine plus haut dans la montée. En plus, on commence à rattrapper les participants du 29km, qui vont forcément un peu moins vite que nous dans la montée. Au 9ème kilomètre d'après ma montre Garmin, on arrive en haut, et je vois un ravito ! Ha, bah on est déja en haut? (normalement c'était prévu au 11ème). On en est à environ 1h de course et je me dis que ça va être tendu de faire les 18km en 1h45 finalement. C'est pas grave, je continue, ne m'arrête pas au ravito et j'attaque la descente. Ca fait du bien un peu de descente après cette montée, en plus c'est pentu mais pas trop finalement, et même si je suis nulle dans les descentes, quand elles sont pas trop pentues comme celle la, j'arrive quand même à prendre du plaisir, c'est cool. Je me concentre quand même bien pour ne pas choper de point de coté, c'est mon truc ça dans les descentes ! Je prends donc mon rythme de descente, pas trop vite pour ne pas me fatiguer sans m'en rendre compte, mais pas trop doucement pour ne pas que la 3ème me rattrape non plus.

Vue sur Annecy

J'ai abandonné l'idée de recoller la première parce que je sais que dans les descentes, généralement, elles vont plus vite que moi. On croise pas mal de gens qui se baladent, qui montent, qui nous encouragent : "2ème fille, bravo" Merci à tous ceux qui nous encouragent, ça fait du bien. On passe dans un endroit où il y a une superbe vue sur le lac, je m'arrête 5 secondes et prends un petite photo quand même et je repars. La descente est vraiment agréable, j'adore le parcours. Après le mont Talabar où il y a une jolie petite cabane en bois avec une superbe vue sur le lac, il y a un dernier petit coup de cul, je le commence en courant, puis marche rapidement, puis ça redescend encore pour arriver à Annecy-le-vieux, près du 13ème kilomètre. Les bénévoles sont là pour arrêter les voitures et nous guider: "il reste 1km650m, allez !" merci pour la précision ! on passe sur des routes, dans un petit terrain vague et on commence à entendre le son du micro, ça sent l'arrivée ! Et j'aperçois de plus en plus la première femme, je sens que je me rapproche, les gens me disent : "elle est pas loin, moins d'une minute" ouais mais bon ça fait 15km qu'elle est à moins d'une minute devant...! On tourne près des glaisins et on arrive près de l'aire d'arrivée.

Je repère Benjamin et Quentin qui sont déja arrivés. Et je passe la ligne d'arrivée en 1h38. Jean-Marie Fontana m'acceuille et me fait 2 gros bisous en guise de Bravo, c'est marrant, quelle générosité ! Les speakers annoncent mon nom 2-3 fois de suite, lol, merci, j'ai presque l'impression d'être une star. Merci à tous en tout cas. Je rejoins Benjamin et Quentin et on guette l'arrivée de Beber et Nata. 

Beber qui sprint ! Nata toute tranquille

On va ensuite à la voiture pour se rhabiller un peu car il ne fait pas très chaud, et Nata et moi, on s'arrête un petit quart d'heure au vestiaire pour prendre une bonne douche bien chaude, ça fait du bien, et merci de mettre des douches à disposition, c'est super agréable, surtout quand on habite pas tout près. On regarde les résultats : Benjamin finit en 1h27 et en 14ème position...Bravo ! Son frère Quentin, en 1h32 et en 32ème position. Moi, 1h38, 52ème, Beber, 1h54 et 146ème (avec une ampoule énorme et un pied en sang, bravo pour ton courage d'avoir fini malgré la douleur) et Nata en 2h02 et 192ème, 22ème Femme.

Benjamin Quentin

Moi Beber Nata

Source : http://www.monaco-athletisme.com/2016/04/photos-trail-des-glaisins-2016.html

Comme on s'est inscrit dans les 900 premiers, on avait le repas offert, donc on va s'installer à l'intérieur de la grande salle, prend nos plateaux repas : purée, poulet, sauce forestiere, du fromage avec du pain et une part de tarte aux pommes, et un verre de vin rouge ! Le plat et le fromage sont assez bon, la tarte un peu moins mais c'est super sympa dans tous les cas. La remise des prix a lieu pendant le repas, pas de classement général pour ce trail, seulement des classements par catégorie (et les 3 premiers de chaque catégorie) et un prix (trophé et fleur) pour le premier homme et la première femme de la course. J'ai gagné des gants et un tee-shirt, merci !

On part vers 14h, sous un soleil qui pointe un peu le bout de son nez. Et ce qui est bien avec les trails le samedi, c'est qu'on a encore tout le dimanche pour se reposer et profiter du week-end !

Lien Garmin : https://connect.garmin.com/modern/activity/1108799939

Résultat : trail_des_glaisins_18

ParcoursTopo Garmin