Je me réveille vers 5h15 tout doucement. On prépare les affaires pour partir à 6h30 à Tsarasoa pour prendre le petit déjeuner tout d'abord, puis le départ de la 6ème et dernière étape de cette aventure : Le caméléon. Pas de surprise pour cette étape, on voit le fameux caméléon depuis hier et on sait qu'aujourd'hui il va juste falloir y monter ! 13km, 600D+, c'est la plus courte étape, mais avec les 5 précédentes dans les jambes, c'est pas forcément la plus facile.

Le trio de tête (derrière Gaston !) Nata et moi, devant le Caméléon

Les 3 premiers kilomètres se font sur la piste, et tout le monde est un peu groupé, à part les mecs qui jouent le podium qui continuent à se tirer la bourre ! Je suis donc en compagnie de Nata, Blandine et Sandra et quelques garçons. On attaque ensuite la montée pendant 4km. C'est tout jaune, ca fait un peu savane et c'est trop beau. Je passe devant Nata pour la motiver dans la montée et on monte à un rythme pas trop mal. Seul problème, dès que le terrain descend un petit peu, son genou lui fait vraiment mal. Donc on marche, on prend des photos, on profite. Blandine nous double, tant pis ! On arrive en haut du Caméléon au bout d'1h20. 

l'ascension du Caméléon trop beau..

Dégradé de jaune Au sommet du Caméléon

Maman et Chang au sommet !  

On prend des photos et j'abandonne Nata qui va redescendre tout doucement en marchant. D'ailleurs maman la rattrapera et elles finiront toutes les deux ensemble. La descente est un peu technique au début, mais plutôt roulante ensuite, j'en profite, je profite des derniers moments de footing dans ce super pays, je déroule, je rattrape Blandine, la double et continue, c'est super agréable, tellement agréable que je vais peut-être un peu trop vite et me chope un méchant point de coté ! Je mange une petite barre, croise Jézabel, qui a fait le tour en marchant. Je ralentis, sachant que je suis quand même fatiguée par cette semaine de course, je n'ai vraiment pas encore l'habitude, ni la caisse pour faire autant de kilomètres. En plus je commence à me tordiller un peu les chevilles, il est quand même temps que les étapes s'arrêtent, pour ne pas casser la machine. Je passe près d'une rivière où des petits enfants vendent des colliers, je m'arrête et leur en achète 2. Mais je vois Blandine qui arrive pour me rattraper, la coquine ! Je repars à vive allure et finis les derniers kilomètres tranquillement sur la piste, la dernière petite côte qui nous ramène à l'hôtel et voilà, l'aventure sportive se termine, en 2h20min. Blandine arrive 5 minutes après moi et Sandra 7 minutes après. Nata et maman arrivent environ 1h après moi, et à cause de son genou, Nata perd sa deuxième place au général. Sandra récupère la 2ème et Blandine la 3ème place. Chez les garçons, c'est Raoto, un malgache qui s'impose en 1h18 (mais c'est la seule étape qu'il a fait donc il était tout frais comparé aux autres), suivi de Gaston en 1h33 et de Noelson en 1h36.

Nata, tout doucement dans la descente :-(

 

Les garçons aux colliers Maman et Nata à l'arrivée

Fin de l'aventure à Tsarasoa

 

On discute un peu, je me bois un bon verre de coca, puis on mange un genre de riz cantonais. Je prends une petite douche (sympa les douches dans ce petit hôtel) et on rentre à Camp Catta pour une aprèm glandouille au bord de la piscine naturelle. On se détend, on se baigne, on bronze, on voit passer une petite famille de makis. 

Un repas bien mérité Classement généralAprès l'effort, le réconfort

On retourne en début de soirée à Tsarasoa pour manger avec tout le groupe, mais certains avaient déja bien commencé l'apéro ! La table se divise un peu en deux, ceux qui ont bien bu et les autres. Mais je pense qu'on est pas mal fatigués pour bien fêter la fin de l'aventure. On rentre ensuite à Camp Catta pour une bonne nuit.

Lien Garmin : TIR - 6ème étape - Le Caméléon

parcours topo