Ce week-end, c'est le 3ème trail de 2016, je l'avais choisi pour faire un trail "long" mais roulant (30km - 600D ) pour gagner un peu en caisse, en plus Dahu Trail, c'est marrant comme nom et ça annonce une bonne ambiance de village. En plus pour cette course, Nata vient avec moi et fera le 17km, donc je suis contente, c'est cool de partager un petit week-end ensemble.

Je la rejoins donc chez elle le samedi en fin de matinée, on mange des bonnes conchiglionis qu'elle a fait, et de la mangue en dessert. On traine un peu,le temps de papoter un peu, qu'elle prépare ses affaires et on part vers 14h, direction Lyon et tout d'abord Ikea. Et oui, comme d'habitude, je fais un trail et j'en profite pour faire les boutiques. J'avais repéré une table à manger pas trop cher et basique, c'est bien car je commence à en avoir marre de manger sur ma table de jardin. On ne voulait pas rester trop longtemps ni acheter trop de choses à Ikea, mais comme vous savez, c'est pas vraiment possible ! Par contre, il y a un de ces mondes, on dirait que tout Lyon est à Ikea quoi ! On traine dans les chemins, on repère les futurs achats, on craque sur certains petits gadgets, et j'achète quand meme ma table ! Entrée à 16h, sortie à 18h = petite virée Ikea :-) On débarque donc vers 18h45 chez Marie-Claire, une copine de Nata qui habite à Lyon et qui veut bien nous accueillir pour la nuit. On discute un peu, et son frère (avec sa copine, le fils de sa copine et leur fille) vient leur rendre visite. Elle ne le voit pas souvent donc elle veut profiter de lui et de sa petite nièce. Ils décident d'aller au resto chinois et nous propose de venir. Je suis un peu partagée entre l'envie de rester tranquille, manger des pates et dormir tôt, et l'idée de passer une soirée un peu plus sociale. Donc on décide d'aller au resto avec eux, mais de ne pas rentrer trop tard. Forcément, un chinois à volonté la veille d'un trail c'est peut-être pas le top du top. J'essaie quand même de ne pas trop manger, mais si vous me connaissez un tant soi peu, ça ne vous étonnera pas si je vous dis que j'ai quand même pris 3 assiettes salées et pas mal de desserts (les perles de coco étaient trop bonnes !). On rentre vers 22h30 et se couche vers 23h, bien fatiguées.

Dimanche 13 mars:

Réveil à 5h55, on se prépare, on déjeune un peu de pain-nutella, du gâteau sport et un petit thé. On part de chez Marie-Claire vers 6h50, direction Saint-Symphorien d’Ozon. On arrive là-bas vers 7h15, le temps de se garer (avec la familiale d'Isma), d’aller sur l’événement, de retirer les dossards, de se mettre en tenue, de déposer les affaires à la consigne et un petit passage obligatoire au toilettes, on est pas si large que ça ! On va vers le départ et il est 7h55. Pas le temps de s’échauffer, tant pis ! Petit selfie et photo entre soeurs et le départ du 30km est donné. Coté météo, il y a pas un grand soleil mais il fait relativement beau et pas très froid, donc vu que j'ai prêter mon collant long à Nata, j'ai mis le 3/4 Salomon, les chaussettes HEAD, et encore et toujours mes Salomon Sense Pro aux pieds. En haut, brassière Kalenji avec le capteur cardio, tee-shirt du trail des Haut-forts et manchettes aux bras. Et mon petit sac compressport dans le dos pour finir.

la préparation photo entre soeurs

Le départ est donné à 8h, le premier kilomètre se fait sur la route, je vois que je suis environ dans les 5 premières. Je prends un rythme pas trop trop rapide vu que je ne suis pas échauffée, mais finalement je fais quand même du moins de 5' au kil pendant les 4 premiers kilomètres, et double les deux premières femmes. On s’engage ensuite sur des petits chemins de campagne, sympa car bien roulant, agréable à courir pour l’instant en tout cas. Vers le 5ème kilomètre arrive une belle petite montée, cool ça casse un peu le rythme, je marche car beaucoup marchent et j'ai pas envie de trop me fatiguer pour l’instant. Ensuite le terrain est toujours un peu le même, du chemin et des plaines, mais c’est sympa, ça change d’ici et ça permet quand même de garder un bon rythme .Après une bonne descente, on arrive au ravito au 10ème kilomètre. Je suis applaudie car première femme, c’est marrant et ça motive. Je bois un verre d’eau, prends une poignée de raisins secs et repars, avec le mec avec qui je vais discuter un petit peu ensuite, il habite à Lyon mais passe son temps en Savoie.

le parcours

On arrive à un endroit où on croise les premiers de la course qui ont déjà fait la boucle qu’on s’engage à faire ! Là c’est super sympa, on passe dans un mini chemin qui tournouille, c’est assez marrant, mais un peu plus fatiguant, et je commence à sentir des ampoules qui se forment, c’est pas bon signe avant le 15ème kilomètre ! On passe un peu dans des petites forêts puis on retrouve du chemin roulant, jusqu’au 16ème où je me décide de manger une pâte de fruit, juste quand le terrain devient un peu plus compliqué, on descend dans une sorte de rivière asséchée, et on court dedans : du sable, de l’eau, des cailloux, c’est super marrant, un peu casse-gueule et un peu froid mais ça change un peu. On reprend du chemin ensuite vers le 18ème. On arrive pas loin du 2ème ravito et là on m’annonce deuxième femme, c’est quoi ce bordel, elle sort d’où cette première?! (je me doute qu’elle a du se planter et couper quelque part, et ça se confirmera par la suite). Je la vois repartir du ravito quand j’y arrive, et me dis que de toute façon je la doublerais ! Je bois un verre d’eau, reprends une poignée de raisins et repars, dans une descente un peu boueuse, mais rien de comparable aux deux derniers trails donc c’est assez facile, et je double cette fausse première dans cette descente.

ca m'a fait rire ça ! Petite pensée pour mes amis parapentistes

Ensuite, on reprend un bout de la route qu’on avait pris au début, et là je sens qu’il faut que je fasse une pause “coin nature”. Je marche dans une micro montée et trouve finalement un petit coin. C'est marrant, certains mecs qui étaient juste derrière moi crient et me disent "Eh c'est pas par là". Ouais ouais je sais, mais je vais pas faire pipi devant tout le monde ! Je repars en me disant que ça va aller mieux mais mon mal de ventre commence maintenant à s’installer, malheureusement. On est au 26ème kilomètre. Je me dis qu’il n’en reste plus que 4 et qu’il faut pas lâcher. On commence à doubler des participants du 17km, c’est marrant, je les encourage, ils m’encouragent. On passe un peu dans la boue, près d’une rivière, puis une dernière bonne montée, une descente (aie, entre les ampoules et le ventre…!) et ensuite 1 petit kilomètre dans un petit chemin avec plein de plantes bizarres qui sentent comme des plantes aromatiques (du cresson?!) et on arrive enfin dans le village, c’est fini ! Je vois Nata, lui fais un bisou et passe la ligne d’arrivée en 2h48min, première feminine, 45ème sur 186 au total !

A l'arrivée, même pas fatiguée ;-)

On se pose ensuite dehors au soleil, je peux enfin enlever mes baskets ! Aie aie aie les pieds, je resterai pied nu ensuite, à part pour aller aux toilettes. On va se ravitailler, on boit la soupe de cresson, c’est bon ! On pique quelques trucs du ravito (du candy up, des yaourts en tube), et on attend la remise des prix qui arrive pas trop tard, je monte sur la première marche ! Je gagne un énorme panier de fleurs, avec un magnum de vin rouge, et un joli trophée (haha). On attend encore un peu et on part ensuite, chargées comme des boeufs, je porte le panier de fleur (super lourd) sur ma tête, à la malgache, et pieds nus ! On va ensuite se doucher dans le gymnase de basket, ça fait du bien, et on rentre à Viry, vers 15h.

Ma première première marche du podium

La journée n'est pas finie pour moi, on transvase toutes les affaires (de la course et d'Ikea) de la voiture d’Isma à ma petite polo, on se pose un petit coup chez Nata, puis je repars, une heure de route jusqu'à Thonon. Et maintenant, je dois décharger la voiture ! Il m'a fallu 4 aller-retours pour tout décharger. Et le carton de la table à manger restera pendant une semaine dans mon salon avant que j'ai le courage de la monter.

Ca c'est de la bouteille

Sinon c'est la première fois que je me chope vraiment des ampoules, et je comprends la douleur. C'est débile, c'est juste de la peau abimée, c'est pas grave, mais qu'est-ce que ça fait mal. Je n'ai pas envie de mettre des compeed dès le début, je me dis qu'il faut déja que ça cicatrise un peu tout seul. Je peux vous dire que pendant les 3 jours qui suivent, je n'ai pas réussi à marcher correctement. Mais ça m'a fait une bonne semaine de repos sans course à pied.

Souvenirs de Saint Symphorien

 

PRINTEMPS D'OZON COURIR 2016

 

Résultats : Dahu Trail 2016 - Résultats

Lien Garmin : Dahu Trail 2016

parcours topo