Le deuxième "gros" trail de l'année est le Belledonne Gelon Trail, au Bourget-en-Huile, dans le domaine de Belledonne, encore entre Chambéry et Grenoble. J'ai donc loué une chambre AirBnB à Pontcharra pour le samedi soir. Je pars le samedi après-midi vers 14h, pour avoir le temps de passer au Conforama de Chambéry (j'avais commandé un appareil à croque-monsieur et deux meubles de cuisine pour me faire un espace plan de travail). Je fais un petit tour dans la zone industrielle car je suis un peu en avance, et continue la route jusqu'à Pontcharra, pour arriver chez Véronique. Je suis accueillie par Julie, une fille qui loue une chambre pour quelques mois chez Véronique. On fait connaissance, je me retire un peu dans ma chambre. Encore une fois, la maison a été entièrement rénovée et est super jolie, toute cocoon. J'ai la chambre tout en haut, dans les combles amménagées, c'est sympa. Je bouquine un peu, Véronique arrive, on mange ensemble, elle partage le vin et le chocolat qu'elle a acheté à Tain l'Hermitage dans la journée, on papote, c'est sympa. Je monte dans la chambre vers 21h15, prépare mes affaires pour demain et vais me coucher vers 22h.

Vue de chez Véronique AirBnB

Le dimanche matin, je me réveille vers 6h35, déjeune rapidement et pars de chez Véronique vers 7h15. J'arrive au Bourget-en-Huile vers 7h45, retire mon dossard et les petits cadeaux de participation (un sac et du jus de raisin, cool) et me prépare tranquillement, je suis assez large. Coté habits, j'ai encore mes manchons aux mollets, mon collant long par dessus, mes chaussettes HEAD et encore mes Salomon Sense Pro. (J'ai reçu la veille des Saucony Xodus 5 qui auraient été pas mal pour le terrain mais je ne les avais jamais mise donc je préfèrais ne pas prendre le risque). En haut, j'ai mes manchettes, un tee-shirt, mon sac Compressport et je décide à la dernière minute de mettre mon nouveau coupe-vent super léger de Salomon par dessus (Il était un petit peu de trop finalement, je n'aurais pas été dérangé de ne pas l'avoir, mais il faisait assez frais à l'ombre au départ). Je m'échauffe un peu, regarde les gens, les potentielles adversaires, je repère des filles, avec tout l'équipement, ça fait monter la pression ! J'aime bien cette ambiance compétition. Je me place sur la ligne de départ, "Ah on part dans l'autre sens?". J'allais partir dans le mauvais sens, ca commence bien !

Place du Bourget-en-huile

A 9h pile, c'est parti pour 27km et 1100D+, le départ est donné, on commence avec environ 500m dans le village, j'essaie donc de partir assez rapidement pour ne pas être coincée si jamais ça devient un petit chemin rapidement. Je vois deux filles passées (très vite!) devant moi donc je suppose que je suis 3ème (on me le confirmera par la suite). Petite première montée où il faut marcher avec un petit peu de boue dès le 2ème kilomètre, ca annonce la couleur : marron ! J'essaie de garder un bon rythme pour rattraper devant ou semer derrière, et pour l'instant, le parcours est assez roulant, ca monte un peu ca descend un peu mais on peut toujours courir.
Au 5ème kilomètre, je me dis que je suis peut-être partie un peu vite, (4'10 au 4ème, 4'30 au 5ème et 6ème) mais bon pour l'instant ça va donc je continue, je mange quelques fruits secs et essaye de boire pas mal. Il y a un bon petit coup de cul vers le 7 ou 8ème kilomètre, ca tire beaucoup les mollets, ca m'inquiète même un peu d'avoir autant mal déja, mais finalement c'était juste le temps que mes petits mollets s'habituent ! A la fin de cette montée, on nous annonce le premier ravito, au 10ème km, j'y passe à 1h de course environ. Sinon, il fait super beau, et le paysage est magnifique, ça change du raidlight Winter trail où on voyait rien à cause de la pluie.

Sur les chemins avec les beaux paysages

Ensuite je savais que ça montait jusqu'au prochain ravito au 15ème. Mais agréablement, ça monte mais ça m'empêche pas pour autant de courir donc je continue tranquillement. A part à un moment, une belle petite montée dans un genre de prairie où je marche à un bon rythme, j'en profite pour manger aussi une pate de fruit, pour boire et faire une photo. Arrivée en haut, une superbe vue sur les montagnes, j'en profite pour faire quelques photos et croise un bénévole "On fait pas des photos ! Surtout pas quand on est 3ème !" Bah en fait ça prend pas énormément de temps de prendre 2-3 photos au passage, et ça fait de beaux souvenirs. 

La montée prairie Et la jolie vue en récompense

Photo ! 

Je continue à un rythme pas trop mal et repère la deuxième fille devant. On passe le 2ème ravito au 15ème et je l'ai toujours en ligne de mire, et me rapproche petit à petit. Ca monte un peu plus sec là, et dans la boue en plus ! Et là, je me dis que j'aurais mieux fait de mieux regarder le parcours, je croyais que la montée s'arrêtait au 21ème kilomètre, au 3ème ravito, mais en fait le ravito du 21ème était à la fin de la bonne descente. Donc la montée s'arrête vers le 18ème, on est un peu dans la neige, avec une superbe vue sur la gauche encore. Et la descente commence, dans la neige au début, ça va, dans la neige-boue ensuite, ça va encore, mais ça finit dans la boue totale et gluante, et là ca va plus ! Je prends un peu peur, je ralentis beaucoup le rythme, surtout avec mes baskets actuelles, ça accroche pas du tout, je patine littéralement ! Finalement on retrouve un chemin palpable et on atteint le 21ème kilomètre et le ravito. Mais forcément, à être concentrée comme une folle dans la descente, j'en ai chopé un point de côté que j'essaie de faire passer en trottinant doucement. Il s'en va mais je sens que je suis plus au mieux de ma forme, je vois les 500m défilé (ma montre était réglée pour vibrer tous les 500m), on entre dans un petit sous bois c'est super joli aussi ici, et super sympa comme fin de parcours parce que c'est bien roulant. Mais à partir du 24-25ème, là c'est le gros bide, le mal de ventre qui se ramène, qui s'installe et qui s'en va pas ! Rien à faire, ça me tord en deux tellement j'ai mal, mais je n'ai rien à faire pour le faire passer. Je prends mon petit spasfon même si généralement ça fait pas grand effet et de toute façon, l'arrivée est bientôt là, je me force, me dis que c'est dans la tête mais là j'ai vraiment mal ! On arrive sur une route, avec des bénévoles, je demande quand est l'arrivée, on me répond dans un petit kilomètre, ouf ! Je jette des coups d'oeil derrière, à ce rythme je vais bien me faire recoller par la 4ème, mais je n'en vois pas. J'arrive à finir en trottinant mais c'est vraiment dur. Je franchis la ligne d'arrivée en 2h59, 3ème Femme ! Et de justesse, la 4ème arrive à peine 30 secondes après moi, j'ai eu chaud !

Bain de boue ?

 

Enfin la neige ! et le soleil

Et les montagnes

Je me pose au soleil pendant un bon quart d'heure le temps de récupérer, me lave un peu la figure comme je peux, il n'y a pas de douches à disposition, je me change, attends au soleil, il fait super beau, c'est la campagne, c'est super agréable. Je rentre ensuite pour la remise des prix, je papote un peu avec la 2ème fille (Fanny Frechinet), que j'avais en ligne de mire mais qui m'a ensuite déposée dans la descente ! Elle est d'Annecy alors je le croiserai peut-être un jour dans une autre course. On regarde ce qu'on a gagné, Oh un kit manucure (c'est Nata qui va être contente), du vernis bleu (oui pourquoi pas...!), des crèmes pour les pieds (ça c'est cool), une bouteille de vin (pour quand maman viendra en mai), un tour de cou (je commence à en avoir un petit stock mais ça sert toujours !). Je pars ensuite vers 13h30, retour à Thonon, un peu déçue de me taper de la voiture alors qu'il fait super beau mais bon, c'est pas grave. Je décide d'aller me balader un petit coup au port pour décrasser la machine et pour faire un peu mes nouvelles Salomon :-D. Il y a un monde fou, mais la course de ce matin m'a mis dans mon petit monde tout rose, donc je profite, du beau temps, de ma vie tout simplement !

Qui a dit boue ?

Balade ensoleillé au port de Thonon Photo souvenir

 

Résultats : Trail_des_huiles_2016

Lien Garmin : Belledonne Gelon Trail 2016 

parcours topo